Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ASSEMBLEE NATIONALE> Approbation des membres de la CNIDH

Gilbert Bécaud Njangwa et Rose Ntawe, élus commissaires

13 00000000jLa chambre basse du Parlement s’est réunie en séance plénière le mercredi 12 septembre 2018. Elle a procédé à l’approbation de deux commissaires de la Commission nationale indépendante pour les droits de l’Homme (CNIDH) en remplacement de deux autres qui terminent leur mandat.
Les parlementaires ont procédé au vote secret qui a abouti à l’élection de Gilbert Bécaud Njangwa, tutsi et Rose Ntawe, hutu, respectivement à 86 et 87 voix. Ils ont été choisis parmi 6 candidats qui ont été retenus.Parmi 52 candidats qui ont postulé, seuls 35 ont été présélectionnés après la vérification aux conformités des dossiers de candidature. Les 17 ont été éliminés d’office à cause du manque d’un document attestant l’expérience dans la protection des droits humains. Parmi les 35 présélectionnés, il devait y avoir 12 candidats retenus après la cotation et l’enquête de moralité effectuée dans leurs régions d’origine et leur vie professionnelle. Six candidats dont 3 hommes tutsi et 3 femmes hutu ont été à leur tour sélectionnés parmi les 12 après l’interview et après avoir fait recours à l’équilibre ethnique et du genre. Les six candidats qui avaient été sélectionnés sont Gabriel Nkurunziza, Audace Ndikunkiko, Gilbert Bécaud Njangwa, Rose Ntawe, Joséphine Niyonzima et Chantal Niyonkuru.Avant le vote, les six candidats ont d’abord présenté devant la plénière leur expérience dans la protection des droits humains et leurs projets. Chacun des parlementaires devait alors voter à la fois  un homme et une femme. Après le vote, deux candidats ayant la meilleure note ont été choisis.Il convient de rappeler que la CNIDH est une institution étatique indépendante créée par la loi n°1/04 du 5 janvier 2011. Aucun organe ne peut lui donner des injonctions. Tous les services de l’Etat lui accordent l’assistance dont elle a besoin. Elle est composée de sept (7) personnalités élues par l’Assemblée nationale puis nommées par décret du président de la République pour un mandat de 4 ans. Les commissaires siègent à titre personnel. Ils jouissent de l’immunité de fonction et ne peuvent être révoqués que pour des causes que la loi édicte. La Commission est administrée par un bureau exécutif de trois membres (Président, Vice-président et secrétaire) et dispose d’un secrétariat permanent. Elle peut ouvrir des bureaux dans les autres localités du pays.Eric Mbazumutima

Ouvrir