Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Provinces de Kayanza et Ngozi> Inauguration des œuvres par le président de la République

Infrastructures à usage communautaire : Un chemin vers le développement de notre pays

12ab0ab0abLe président de la République Pierre Nkurunziza a inauguré le mardi 11 septembre 2018, les différentes œuvres d’intérêt public et privé dans les provinces de Kayanza et Ngozi dans le cadre de la célébration du 56e anniversaire de l’indépendance de notre pays.

Le chef de l’Etat a d’abord inauguré l’Ecole fondamentale Kabuzuru en commune Muhanga de la province de Kayanza. Cette école a coûté environ 200 millions de FBu. Il s‘est ensuite rendu sur la colline Cayerezi en zone Maramvya de la même commune où Pierre Nkurunziza a inauguré une unité de production de farine fortifiée de mais. Son coût de construction est évalué à 460 millions de FBu. 
Les privés participent au développement du paysLe président Nkurunziza a poursuivi sa tournée dans la province de Ngozi où il a procédé à l’inauguration dans la commune Ngozi, de Sangwe Hôtel Restaurant II, un hôtel à étages de trois niveaux. Cet hôtel a une salle de conférence, 30 chambres, un bar et un restaurant. Il a été construit par Fabien Ruzinambiye, un homme d’affaires de cette même province. Le coût de cet hôtel est estimé à 1,5 milliards de FBu, d’après son propriétaire. M. Ruzinambiye a offert au Chef de l’Etat une vache «Yamahoro » en guise de remerciement.Le Numéro Un Burundais a également inauguré dans la même commune Ngozi une salle de conférence « Nazareth » située à Mivo. Cette salle a une capacité d’accueil de 1 500 places avec 20 employés permanents. Son coût est de 450 millions de FBu. Joseph Ngenzamake, propriétaire de cette salle a offert au président de la République une vache.M. Nkurunziza a aussi inauguré en commune Busiga le marché moderne de Rukeco. Ce marché dispose de 68 échoppes et 3 hangars. Ce marché a coûté 666 millions de FBu dont une contribution des natifs, les recettes communales et l’appui de la présidence. La population de cette commune lui a offert deux vaches ainsi qu’un certificat d’honneur pour son appui. De retour vers Ngozi, le chef de l’Etat a fait tout le trajet à vélo depuis Rukeco vers le marché de Ngozi.                                                                                                 

Yvette Irambona 

Ouvrir