Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MUNICIPALITE DE BUJUMBURA> Accueil du Flambeau de la paix

« Le Burundi va vers la lumière qui éclaire tous les Burundais, que les détracteurs de la paix le sachent »

01AAAZLe maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa, a accueilli le Flambeau de la paix des mains de la gouverneure de la province de Bujumbura, Nadine Gacuti, au niveau de l’Aéroport international de Bujumbura, le samedi 8 septembre 2018. Ces cérémonies ont été rehaussées par la présence du Premier vice-président Gaston Sindimwo, du ministre de la Sécurité publique et de la gestion des catastrophes, Le Commissaire de police chef Alain Guillaume Bunyoni.

Le Flambeau de la paix accueilli par le maire de la ville de Bujumbura provenait de la province de Bujumbura à la frontière de la mairie de Bujumbura avec la commune Mutimbuzi au niveau de l’aéroport. Après la réception du Flambeau de la paix par M. Mbonimpa, ce dernier l’a remis au Premier vice-président de la République Gaston Sindimwo. Une foule de gens, les conucteurs de tricycliques, de motos et de taxi-vélos n’ont pas manqué au rendez-vous.Le Flambeau de la paix dans les mains du Premier vice-président de la République, ils ont emprunté la RN5 (Bujumbura-Cibitoke) vers le Chanic.

La marche était facilitée par la cadence des chansons de l’association « Intwararumuri». Tout au long de la route, beaucoup de gens y étaient présentes pour accueillir et contempler le Flambeau de la paix. La marche a continué jusqu’à la place de l’Indépendance au Centre-ville. Les différentes autorités se relayaient en transportant ce Flambeau de la paix. En quittant la place de l’Indépendance, ils ont emprunté le boulevard du Peuple Murundi jusqu’au siège de la mairie de Bujumbura.A cet endroit, M. Sindimwo, ensemble avec le ministre en charge de la sécurité publique et le maire de la ville, ont procédé à la plantation des arbustes autour de l’Hôtel de ville, un immeuble situé dans le domaine de la mairie de Bujumbura.

Certains fonctionnaires des Nations unies  veulent replonger les Burundais dans des divisions ethniques

Après la plantation des arbustes, M. Sindimwo a accordé une interview à la presse pour donner des explications relatives au Flambeau de la paix. Il a indiqué que c’est une bonne initiative du chef de l’Etat Pierre Nkurunziza. Depuis 12 ans, le Burundi fait un exercice de faire circuler le Flambeau de la paix dans toutes les provinces du pays. Depuis plusieurs années, M. Sindimwo a fait entendre que le Burundi était ligoté par les divisions ethniques et même politiques.« Aujourd’hui, nous avons un président rassembleur qui est au-dessus des partis politiques et des ethnies », a dit M. Sindimwo. Le Burundi  va vers la lumière qui éclaire tous les Burundais, que les détracteurs de la paix le sachent. Même ceux qui sont à l’extérieur du pays viendront y goûter. Le Premier vice-président de la République a fait entendre qu’il est ravi d’accueillir le Flambeau en mairie de Bujumbura.

A propos des récents faux rapports sur le Burundi, M. Sindimwo a indiqué qu’il ne faut pas être perturbé par ces rapports mensongers. Ce n’est pas pour la première fois pour notre pays car c’est depuis que le Burundi a eu son indépendance. Il y a certains fonctionnaires des Nations unies  qui ont des agendas cachés  sur le Burundi et qui veulent replonger les Burundais dans des divisions ethniques comme dans le passé, a dit M. Sindimwo. Les autorités burundaises d’aujourd’hui sous la conduite du chef de l’Etat Pierre Nkurunziza marchent vers la lumière, celle qui est unitaire vers le développement. Ces détracteurs de la paix sont jaloux des Burundais et veulent les replonger toujours dans des crises interminables mais nous avons décidé d’avancer malgré toutes ces difficultés, a-t-il dit.

Martin Karabagega

Ouvrir