Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Eglise du Rocher de Buye> Culte dominical

« Acceptons d’être des serviteurs de Dieu »

011apapaLe président de la République, Pierre Nkurunziza, en compagnie de son épouse, a pris part au Culte dominical du 9 septembre 2018,à l’église du Rocher de Buye en commune Mwumba de la province de Ngozi. Pierre Nkurunziza invite le peuple burundais à être parmi les serviteurs de Dieu.


Dans sa prédication, Pierre Nkurunziza a d’abord précisé que le jour du 9 septembre 2018  n’est pas un jour comme les autres dans la mesure où c’est un jour où les Burundais doivent se souvenir des promesses de Dieu lors de la dernière prière d’action de grâce du 26 août 2018 qui s’est déroulée en province de Karusi. Ces promesses sont notamment le pouvoir du Burundi et du peuple burundais pour vaincre l’adversité ; une lumière qui jaillirait du Burundi pour éclairer le monde sur le chemin de Dieu ; la mise au grand jour des vertus des Burundais parmi d’autres nations. 

Suivre les conseils de Dieu

Le président Nkurunziza a déclaré que ce jour est une bénédiction de Dieu. Ce mois de septembre est un mois d’apaisement qui émane de Dieu. Il s’est référé aux Paroles de Dieu du prophète Isaïe 44,1-4 et de la 1ère lettre de Paul aux Thessaloniciens 5,12-19. Le prophète Isaïe appelle les chrétiens à vivre les prescriptions de Dieu. Il s’est également référé à Jérémie 1 quand Dieu appelle Jérémie à être son porte-parole en lui disant : « Je t’avais mis à part pour me servir avant même que tu sois né. Et je t’avais destiné à être mon porte-parole auprès des nations ». Ainsi, Le chef de l’Etat invite à toujours nous souvenir que Dieu nous a mis à part pour Lui servir avant même que nous soyons nés.M. Nkurunziza conseille aux chrétiens de cette Eglise ainsi qu’à tous les Burundais de remercier toujours Dieu pour tout ce qu’Il fait pour eux que ce soit dans le bien ou le mal. « Nous devons suivre les conseils de Dieu et être parmi ses serviteurs ». Cette messe s’est clôturée par une séance de prière  de la Première dame au bénéfice de ceux qui désirent acquérir le réconfort de Dieu.  

Yvette Irambona

Ouvrir