Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

STATION D’EPURATION DE BUTERERE> Visite conjointe sur terrain

Pour se rendre compte des constructions anarchiques autour de la station

11 babababUne visite conjointe des représentants de certains ministères et institutions a été effectuée à la station d’épuration des eaux usées de Buterere. L’objectif de cette visite était de se rendre compte des constructions anarchiques de maisons qui ont envahi l’espace réservé à cette station.


La visite a été effectuée par les représentants de 4 ministères à savoir le ministère de l’Environnement, de l’A griculture et de l’élevage ; le ministère de l’Intérieur, de la formation patriotique et du développement local ; le ministère de la Sécurité publique, et de la gestion des catastrophes ; le ministère desTransports, des travaux publics, équipement et aménagement du territoire ainsi que des institutions concernées.Après le constat, le ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’élevage, Déo Guide Rurema, a indiqué qu’ils étaient venus pour analyser la situation des infrastructures qui ont été Construites dans le site de la station d’épuration.

Selon lui, cet endroit n’est pas conseillé pour l’habitation car il y a présence des déchets qui constitue un danger sur la santé et l’environnement de la population illégalement installée autour de cette station. « Le gouvernement du Burundi a donné des orientations pour suivre de près cette situation pour le bien-être de la population. On va prendre des mesures qui s’imposent pour protéger la population », a précisé M. Rurema. Le ministre Rurema a fait savoir qu’une commission a été mise en place pour analyser la situation de manière approfondie. « C’est à partir de ce rapport que des mesures vont être prises », a-t-il dit. Un délai d’une semaine a été accordé à cette commission pour avoir transmis le rapport à qui de droit.Des agents du cadastre national étaient présents sur le lieu pour mesurer l’espace du site de la station afin de rétablir les bornes. Les propriétaires des maisons s’insurgent contre le rétablissement de ces bornes et indiquent qu’ils ont acquis légalement les parcelles auprès des services habilités.

Eric Mbazumutima

Ouvrir