Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

OBR> Atelier d'information et de formation des journalistes

Pour le renforcement de leurs capacités

 

DSC 0022L'Office burundais des recettes (OBR) a organiséé, le jeudi 6 septembre 2018, un atelier d'information et de formation a l'endroit des journalistes sur les thèmes variés. Selon le commissaire général adjoint dudit office, Léopold Kabura, le but est de renforcer leurs capacités. 

 

Dans son allocution, le commissaire général adjoint de l'OBR a informé que cet atelier porte sur les récentes avancées de l'OBR en matière de collecte des impôts et taxes ainsi que les défis rencontrés dans l'accomplissement de sa mission, l'obligation de l'immatriculation de tous les contribuables et de facturation, et sur la gestion des exonérations.M. Kabura a ajouté que le manque de communication constitue une des causes essentielles des relations conflictuelles entre l'Administration fiscale et les contribuables lors qu'il s'agit de recouvrer les impôts et taxes. Cet atelier intervient après l'instauration d'une série de réformes fiscales et douanières dans le système de collecte des recettes au profit du Trésor public. Dans l'accomplissement de ses missions, a signalé M. Kabura, l'OBR doit appliquer la politique de l'émergence prônée par le gouvernement burundais, qui voudrait voir l'élargissement de l'assiette fiscale et ainsi maximiser la collecte des impôts et taxes. Pour M. Kabura, la sensibilisation, la formation et l'information sont le cheval de bataille de l'OBR, afin que les contribuables remplissent volontairement et correctement leurs obligations fiscales.

lmpliquer les médias dans la sensibilisation des lois et procédures fiscales ou douanières

« Un tel atelier implique les médias dans la sensibilisation des lois et  procédures fiscales ou douanières mais aussi dans le rappel de l'apport positif du civisme fiscal sur le développement du Burundi », a précisé M. Kabura.Le commissaire général adjoint de l'OBR a indiqué qu'une fois les lois et procédures en vigueur bien comprises par les professionnels des médias, ils pourront, à leur tour relayer le message auprès des contribuables, des partenaires et de tous ceux qui travaillent encore dans l'informel. Et cela pour qu'ils se manifestent pour participer dans la construction du pays. M. Kabura a fait savoir que les recettes de l'OBR ont progressivement augmenté grâce aux efforts de communication et de sensibilisation au civisme fiscal.
Ezéchiel Misigaro

Ouvrir