Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

EDUCATION> Point de presse du mercredi 8 août 2018

Sur la tricherie dans les épreuves des Sciences humaines et d’Entrepreneuriat

 

IMG 036La Commission d’organisation de la passation et de la correction du concours national de certification et d’orientation à l’enseignement post-fondamental, édition 2018, a tenu un point de presse le mercredi 8 août 2018 pour porter à la connaissance du public que les épreuves de Sciences humaines et d’Entrepreneuriat ont été trichées lors de la passation dudit concours au centre de passation du lycée communal de Mitakataka, DCE et DPE Bubanza. 

 

Le président de ladite commission, Firmin Vyumvuhore, a fait savoir qu’en date du 5 juin 2018, il y a eu suspicion de tricherie d’épreuves du concours national de certification et d’orientation à l’enseignement post fondamental au centre de passation du lycée Mitakataka, DCE et DPE Bubanza. Il a ajouté qu’à partir du 6 juin jusqu’à la fin, tous les présidents des centres de passation ont été remplacés par des cadres de l’administration centrale du ministère de l’Education, de la formation technique et professionnelle pour des enquêtes approfondies.A cet effet, le parquet de la République près le tribunal de Grande instance (TGI) de Bubanza est saisi pour mener des investigations approfondies sur ce cas de flagrance et les deux principaux suspects sont arrêtés. Il s’agit de Ferdinand Hakizimana et Eraste Hashemagizwe, respectivement directeur de l’école fondamentale Gahongore en même temps président du centre de passation du lycée communal de Mitakataka et le directeur du lycée communal Ngara.M.Vyumvuhore a indiqué que dans l’audience publique pour cas de flagrance du 13 juin 2018 au TGI de Bubanza, l’officier du ministère public a chargé le premier prévenu, un des directeurs qui avaient accompagné les élèves de roder autour de la salle de passation du concours après installation des candidats, préparer les réponses de l’épreuve d’Entrepreneuriat et faire entrer les réponses dans la salle d’examen via un élève candidat à ce concours. Le deuxième prévenu est président du centre de passation du concours  et directeur du lycée communal Ngara qui est accusé d’organiser la surveillance dans l’esprit de faciliter les tricheries, sortir le questionnaire de l’examen d’Entrepreneuriat en vue de produire des réponses et laisser entrer dans la salle d’examen les réponses élaborées par un des directeurs qui avaient les élèves dans le centre.M. Vyumvuhore a signalé que deux prévenus écopent d’un emprisonnement  de deux ans et demi tandis que tous les témoins à décharge devraient payer une amande de 100 000 FBu chacun ou accepter un emprisonnement d’une année.Après l’affirmation de la tricherie par la commission, le MEFTP a décidé d’annuler les résultats en ces deux cours pour les élèves qui ont présenté l’examen à ce centre et a ordonné la reprise de ces épreuves en date du 10 aout 2018. Ces examens seront surveillés par des cadres provenant de l’administration centrale. 
Olivier Nishirimbere

Ouvrir