Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Coopération> Soirée d’échanges culturels entre la Chine et le Burundi

Pour s’enrichir mutuellement

 

DSC 0475L’ambassade de Chine au Burundi a organisé, dans la soirée du mardi 10 octobre 2017, des cérémonies d’échange culturel entre la Chine et le Burundi. Les relations entre la Chine et le Burundi sont plus meilleures dans ces jours que les années passées, selon l’ambassadeur de Chine au Burundi, Li Changlin. Quant au Premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo, il a dit que l’organisation d’un tel événement d’échange culturel renforce, non seulement les relations diplomatiques, mais aussi des relations d’amitié  entre les deux peuples par un enrichissement culturel mutuel. 

 

Cette soirée d’échange culturel entre la Chine et le Burundi a vu la participation du Groupe artistique de la Mongolie intérieure, d’un groupe de tambourinaires burundais et d’un groupe de danses traditionnelles du Burundi.Dans son mot introductif, l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi, Li Changlin, a dit que la région de Mongolie se trouve au Nord-Est de la Chine et a une superficie de 2 180 000 km2 avec une population de 25 millions d’habitants. Et d’ajouter que la Chine a une diversité ethnique totalisant 56 groupes ethniques vivant en harmonie. La Chine a, de ce fait, une diversité culturelle. Chacune de ces ethnies ayant une identité culturelle.Quant aux relations avec le Burundi, l’ambassadeur Li Changlin a laissé entendre que dans ces jours, elles se trouvent à un stade meilleur. Et d’ajouter que les domaines de coopération s’intensifient davantage, en soulignant que la Chine intervient dans l’agriculture, l’énergie, la construction, l’éducation et la formation, etc; ce qui a augmenté  la fréquence des échanges humains et culturels durant ces deux dernières années, a-t-il précisé.

Un sentiment de gratitude à l’endroit de la Chine pour sa contribution au Burundi

Le Premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo, qui avait rehaussé de sa présence ces cérémonies, a remercié l’ambassadeur de Chine au Burundi pour avoir organisé cet événement. Au nom du gouvernement du Burundi, Gaston Sindimwo a exprimé sa gratitude à l’endroit de la Chine pour sa contribution au développement du Burundi. Il a indiqué qu’il s’agit d’un signe de solidarité et d’amitié entre nos deux peuples.Pour cet événement, M. Sindimwo a fait savoir qu’il s’agit d’une plateforme d’échange culturel et diplomatique, avant de rappeler que le Burundi a toujours accueilli les délégations des artistes chinois et vice-versa. « Les artistes burundais ont participé à plusieurs manifestations culturelles en Chine », a déclaré M. Sindimwo.En plus de certains des diplomates accrédités à Bujumbura présents à cette cérémonie, il importe de mentionner la présence des hautes autorités du pays qui avaient accompagné le Premier vice-président de la République. Parmi celles-ci, le Premier vice-président de l’Assemblée nationale, Agathon Rwasa, le Deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, Jocky Chantal Nkurunziza, le Deuxième vice-président du sénat, Anicet Niyongabo, ainsi que le ministre de la Jeunesse, des sports et de la culture.

Amédée Habimana

 

ASSEMBLEE NATIONALE> Départ du président pour la République fédérale de Russie

Pour participer à la 137e Assemblée de l’Union-interparlementaire

 

DSC09978Le président de l’Assemblée nationale de la République du Burundi, Pascal Nyabenda, a pris l’avion, le mercredi 11 octobre 2017 à destination de Saint-Pétersbourg en République fédérale de Russie. Le porte-parole du président de cette institution a indiqué qu’il conduit une délégation des deux chambres du Parlement pour participer à la 137e Assemblée de l’Union-interparlementaire. 

 

Le porte-parole du président de l’Assemble nationale, Alexis Badian Ndayihimbaze, a indiqué que le président de la chambre basse, Pascal Nyabenda, conduit une délégation du Parlement de la République du Burundi qui va participer à la 137e Assemblée de l’Union-interparlementaire (UIP) ainsi qu’à des réunions connexes prévues du 12 au 18 octobre 2017.Au cours de cette Assemblée, M. Ndayihimbaze a dit qu’il y aura un débat général sur le thème : « Promouvoir le pluralisme culturel et la paix à travers le dialogue interreligieux et interethnique ». Il a informé que cette Assemblée se tiendra au moment où l’UIP célèbre le 20e anniversaire de la Déclaration universelle sur la démocratie. « Il sera alors l’occasion pour les parlementaires représentants les pays membres de l’UIP, d’échanger sur les questions de la démocratie et  des droits de l’Homme », a-t-il dit.Concernant d’autres réunions connexes, le porte-parole du président de l’Assemblée nationale a informé que les participants  vont échanger sur les différents points. Selon M. Ndayihimbaze, le groupe géopolitique africain  va se réunir le vendredi 13 octobre pour décider quel point d’urgence à présenter à la 137e Assemblée de l’UIP. M. Ndayihimbaze a précisé que le président l’Assemblée nationale et en même temps chef de délégation du Parlement burundais profitera de l’occasion pour rencontrer les différentes autorités qui auront participé à ladite Assemblée pour leur présenter la situation socio-politico-sécuritaire qui prévaut actuellement au Burundi.
Vincent Mbonihankuye

 

PREMIERE VICE-PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE> Audience accordée à la délégation culturelle chinoise

Elle est venue dans le cadre de l’application de l’accord culturel entre nos deux pays

 

DSC 2490Le Premier vice-président de la république du Burundi Gaston Sindimwo, a reçu en audience la délégation culturelle de la province de Mongolie intérieure conduite par l’ambassadeur de Chine au Burundi, le mardi 10 octobre 2017. Elle est venue dans le cadre de l’application de l’accord culturel entre nos deux pays. 

 

A la sortie de l’audience, l’ambassadeur de  la République populaire de Chine au Burundi Li Changlin a indiqué qu’il a passé en revue avec le Premier vice-président de la République Sindimwo tous les dossiers de coopération en cours de réalisation. «Nous avons beaucoup insisté sur le rôle des échanges culturels dans le renforcement de la coopération multisectorielle», a-t-il dit. Il a ajouté que la Chine a une coopération extrêmement importante avec le Burundi qui se situe sur  tous les plans à la grande satisfaction de nos deux pays. A la sortie de l’audience, l’ambassadeur de  la République populaire de Chine au Burundi Li Changlin a indiqué qu’il a passé en revue avec le Premier vice-président de la République Sindimwo tous les dossiers de coopération en cours de réalisation. «Nous avons beaucoup insisté sur le rôle des échanges culturels dans le renforcement de la coopération multisectorielle», a-t-il dit. Il a ajouté que la Chine a une coopération extrêmement importante avec le Burundi qui se situe sur  tous les plans à la grande satisfaction de nos deux pays. Du côté du Burundi, M.Changlin a fait savoir qu’il a envoyé en Chine des tambourinaires au cours de ces dernières années. Ces tambourinaires burundais  ont joué du tambour  dans plusieurs villes chinoises  et ont fortement impressionné le public chinois.La troupe artistique de Mongolie intérieure est venue au Burundi dans le cadre de l’application de l’accord culturel intergouvernemental  entre la République populaire de Chine et le Burundi, a signifié M.Changlin. Cette troupe artistique présentera deux spectacles respectivement  dans l’après midi de mardi 10 et mercredi 11 octobre 2017 au campus universitaire de Kiriri. «Nous sommes persuadés qu’à cette occasion, les échanges culturelles que les deux parties vont y trouver vont contribuer pour la pérennité des relations entre le Burundi et la Chine», a-t-il conclu. La délégation culturelle chinoise conduite par l’ambassadeur Li Changlin a remis des cadeaux au Premier vice-président de la République.
Martin Karabagega

 

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE> Audience accordée au Représentant Résident de la Bad au Burundi

La Banque va continuer à exécuter les projets en cours et en initier d’autres

 

Le mardi 10 octobre 2017, le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza, a reçu en audience le Représentant résident de la Banque africaine de développement (Bad) qui venait lui faire ses adieux car son mandat touche à sa fin. Il rassure que la Bad va continuer l’exécution des projets en cours et même initier d’autres. 

 

DSC 2554A la sortie de l’audience, le Représentant résident de la Bad au Burundi, Joël Tokindang, a rapporté à la presse qu’il était venu au Président de la République après ses six ans de mission au Burundi mais que la Bad va rester. « Je viens de rencontrer le président de la République burundaise juste pour lui présenter mes adieux car après avoir passé six ans, il est temps d’aller vers d’autres horizons. Mais j’ai assuré au président de la République que la Bad va rester, que nous allons continuer nos activités comme par le passé, dans les moments difficiles où nous avons essayé de travailler et de rester aux côtés des Burundais. Nous allons continuer l’aide », a-t-il indiqué. Et d’ajouter qu’au cours de leur entretien, ils ont fait l’état des lieux des projets déjà réalisés et ceux en cours ; ce que le président Nkurunziza a, en général, apprécié. 

Les projets en cours vont continuer

M. Tokindang a fait entendre que les projets importants en cours vont continuer. C’est le cas des châteaux d’eau à Kayanza, Ngozi et Muyinga qui pourront être inaugurés vers la fin de l’année. Et de dire encore qu’en perspective, ils ont à réaliser la deuxième phase du projet Bugesera pour l’irrigation collinaire et l’aménagement des marais dans les régions nord. « Nous essayons de continuer ce que nous avons et nous allons faire chemin avec de nouveaux projets de telles sortes qu’on puisse quitter Bujumbura à Nyanza-Lac sans difficulté car la route est détériorée, il faudra y penser », a souligné Tokindang.  Pour ce cadre de la Bad, d’autres projets qui feront objets de plaidoirie sont notamment celui concernant le port de Bujumbura ; celui de la  redynamisation des lacs intérieurs. Pour lui, il faut avoir des ports navigables pouvant accueillir des bâteaux commerciaux et/ou de plaisance y compris la sécurité de navigation dans ces ports.    Dans le domaine de l’agriculture, la Bad va continuer d’appuyer la région du nord. Il y aura également de nouveaux projets dans le domaine de l’eau surtout dans les provinces de Bubanza et Kirundo. 
Jean Bosco Nkunzimana

 
Ouvrir