Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FÉDÉRATION BURUNDAISE DE LUTTES ASSOCIÉES> Compétition nationale

Qualifier les jeunes qui représenteront le pays dans les championnats internationaux

azeLa Fédération burundaise de luttes associées (FBLA) a organisé, le samedi 23 décembre 2017,  une compétition nationale à Bujumbura dans la salle de Judo près des bureaux de la FFB. L’objectif de la compétition est de qualifier les jeunes qui représenteront  le pays notamment dans le championnat d’Afrique au Nigeria


Ont participé à cette compétition de luttes associées 43 lutteurs provenant de 17 clubs de sept provinces. Les provinces de Bujumbura mairie et Ruyigi étaient représentées par quatre  clubs chacune ; Bubanza et Bururi par trois clubs chacune ; Cibitoke, Gitega et Muramvya par un club chacune. Parmi ces 43 lutteurs, 9 étaient des filles et 34 des garçons. Selon leurs tranches d’âge,  vingt  étaient des cadets, quinze juniors et huit seniors.  Au sein des cadets,  des juniors et des seniors, il y a des catégories selon leurs poids  et s’affrontaient ceux ayant le même le poids ou dont l’écart de poids n’excède pas 4 kg. Cela fait qu’il y a plusieurs vainqueurs selon les catégories et les tranches d’âge. Les garçons jouaient contre les garçons et les filles contre les filles. 

 Au classement par province, Bujumbura mairie a été la 1ère avec 7 médailles d’or, 4 d’argent et 2 de bronze ; Bururi la 2e avec 5 médailles d’or  et 2 d’argent ; Ruyigi la 3e avec 3 médailles d’or, 4 d’argent et 1 de bronze ; Gitega la 4e avec 1 médaille d’or, 1 d’argent et 1 de bronze ; Muramvya la 5e avec 1 médaille d’or et 1 d’argent ; Cibitoke la 6e avec 1 médaille d’or et 1 de bronze ; Bubanza la dernière avec 4 médailles de bronze.Le président de la FBLA, Elie Nibizi, a informé que l’objectif de cette compétition était de qualifier, au niveau national,  les jeunes qui pourront représenter le Burundi dans le championnat d’Afrique au Nigeria au mois de février 2018  mais aussi aux Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) pour les cadets et d’autres compétitions internationales. En considération des moyens disponibles, a précisé M. Nibizi, le comité technique va  décider si la fédération peut faire participer 2, 3 ou 4 lutteurs dans le prochain championnat d’Afrique. M. Nibizi espère que le ministère en charge de la jeunesse et d’autres partenaires vont appuyer la FBLA pour participer à ce championnat. M. Nibizi a signalé que  la FBLA a déjà participé quatre fois dans le championnat d’Afrique où 1 médaille d’or, 2 d’argent ont été décrochées ; une fois au championnat du monde des clubs. Il a conclu que l’année dernière, la FBLA n’a pas participé au championnat d’Afrique, faute de moyens financiers.

Ezechiel Misigaro

 

SPORT>Tour du Burundi à vélo, 2e journée

Vingt cinq cyclistes ont pris le départ de Bujumbura pour Nyanza Lac

0ab9Le départ a eu lieu, le mardi 12 décembre 2017 à 10 heures, à côté de la Librairie Saint Paul. Vingt- cinq cyclistes dont deux femmes se sont présentés au départ. Le week-end a été également dominé par les matchs du championnat de football de sable (Soccer Beach) et le tournoi qualificatif du championnat de la Ligue nationale B.

Cette compétition baptisée « Tour du Burundi à vélo » a été lancée, le lundi 11 décembre dans la province de Ngozi, par le président de la République, Pierre Nkurunziza. La première escale était la ville de Bujumbura où les cyclistes ont commencé à arriver à partir de 13 h 30. Après une nuit passée à Bujumbura, les cyclistes ont pris le départ, pour la deuxième journée, le mardi 12 décembre pour Nyanza Lac, la deuxième escale.Le circuit était tel que les cyclistes doivent passer par le boulevard du 28 novembre, la gare du nord, le rond point Cotebu le siège de, l’Assemblée nationale, le marché de Siyoni, la Brarudi, le ministère de la Jeunesse, des sports et de la culture, la place de l’Indépendance, la station Katikati, la route Rumonge (RN3) pour finalement se lancer sur Nyanza- Lac. Rappelons que parmi les coureurs, il y a des Burundais, Tanzaniens, Ougandais et Kenyans. Nous vous en tiendrons compte du suite des compétitions. 

Mikimba Karera beach s’impose devant Barimex, 4 buts à 2

 Le samedi 9 et dimanche 10 décembre, le championnat de Beach soccer dans la mairie de Bujumbura s’est poursuivi pour le compte  de la 7e et 8e journée où l’on a enregistré de lourds scores. Le match le plus attendu était celui de samedi qui a opposé Mikimba Karera Beach Fc à Barimex Fc, deux éternelles rivales. Le match s’est soldé sur une victoire de 4 buts à 2 en faveur de Mikimba Karera beach. Pour le deuxième match de ce samedi, les Gladiateurs du sable qui accueillaient Muro supplies beach ont été balayés sur le score de 13 buts à 6.Les autres matchs se sont joués le dimanche 10 décembre où Caprera beach a dominé Tous jeunes de Nickson sur le score de 11 buts à 5 et Africa sport beach s’est imposé devant Indundi beach (9 buts contre 5).La Commission de Beach soccer a communiqué la suspension du club Bayern beach pour toute activité de ce championnat, édition 2017-2018. Les raisons avancées sont que ce club n’a pas payé les frais d’inscription et n’a jamais participé à des réunions de la dite commission. Le club Bayern a été directement remplacé par le club Saga beach.

Kazadi Mwilambwe

 

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI> Lancement du « Tour du Burundi à vélo »

Une médaille est décernée au président Pierre Nkurunziza en qualité de champion de paix et des sports

00aaaLe président de la république du Burundi Pierre Nkurunziza a donné le coup d’envoi de la compétition baptisée «Tour du Burundi à vélo» qui a débuté au chef-lieu de la province de Ngozi le lundi 11 décembre 2017. Il a vivement remercié les participants et les organisateurs. Africa Mashariki fest qui a organisé cet événement a décerné une médaille au président Pierre Nkurunziza lui reconnaissant le titre de champion de paix et des sports. 

  
Avant de commencer la course à vélo, le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza, a vivement remercié les cyclistes  ressortissant des différents pays de la Communauté est-africaine d’être venu partager la joie des Burundais, et de montrer que la paix et la sécurité règnent au Burundi. « Partout où il y a la paix, il y a la joie. Nous encourageons cette compétition qui se déroule dans notre pays en cette période de fin d’année, ce qui va nous permettre de bien célébrer les fêtes de Noël et de Nouvel An. Nous remercions vivement ceux qui ont pensé à organiser cette compétition dans notre pays», a indiqué le président de la république du Burundi. Il a souligné qu’il est venu soutenir les participants à cette compétition et que son but n’était pas d’entrer en compétition ou de remporter la première place.Le président de la République s’est joint aux concourants jusqu’en zone Rukeco commune Busiga de la province de  Ngozi, où le représentant de l’organisation Africa ya Mashariki, Kisembo Ronex Tendo, a décoré le président de la république du Burundi d’une médaille. « Nous avons prévu une simple médaille pour vous. Vous êtes le champion de la paix et des sports, merci de nous avoir accepté dans votre pays et d’avoir participé à cette compétition», a dit l’un des organisateurs au président Pierre Nkurunziza.

Promouvoir la paix, le tourisme et l’environnement 

 Les participants au «Tour du Burundi à vélo» venaient du Burundi, de la Tanzanie, de l’Ouganda et du Kenya.  L’un des organisateurs et participant au Tour, Adolphe Rukenkanya, ancien ministre de la Jeunesse, des sports et de la culture a indiqué que la première dimension de cette compétition est l’intégration régionale. « Nous nous sommes dit que nous allons pédaler pour la paix dans un pays comme le nôtre qui a connu beaucoup de situations difficiles. Il y a aussi un aspect de promotion du tourisme. L’avion qui va survoler toute la caravane va montrer non seulement les compétiteurs, mais aussi les différents paysages. Il y a aussi un volet de protection de l’environnement. Nous avons planté six arbres symbolisant les six pays membres de la Communauté est-africaine», a-t-il expliqué.

Grâce-Divine Gahimbare

 

EXPOSITION-VENTE de la cea> Lancement officiel de la 18e édition

Une occasion aux artistes de vendre leurs produits

0a0123aLe ministère du Commerce a organisé le jeudi 7 décembre  2017 le lancement officiel de la 18è édition de la foire de la Communauté est-africaine « Jua kali/Nguvu kazi 2017. Cette exhibition a commencé le 4 décembre et sera clôturée le 10 de ce mois. Les pays de la Communauté comme le Burundi, le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda étaient représentés dans cet événement. Les festivités de lancement de cette 18e édition étaient rehaussées par le Premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo.


Lors du lancement officiel de cet événement, le Premier vice-président a fait savoir que cette foire a été organisée dans le but de consolider la fraternité entre les pays membres de la CEA pour continuer à se sentir les mêmes comme le dit la devise de la communauté : « One people, One destiny ». « L’organisation de cet événement pour la deuxième fois au Burundi montre que la paix et la sécurité règnent dans notre pays. Sentez–vous à l’aise ; nous avons tout préparé pour vous les invités d’honneur, nous avons  des hôtels suffisants pour vous abriter», a dit le Premier vice-président.La ministre du Commerce, de l’industrie et du tourisme, Pélate Niyonkuru, a remercié toutes les autorités qui ont répondu présent à l’invitation ainsi que les commerçants qui ont jugé bon d’amener leurs produits. Elle a indiqué que plus de sept cent commerçants ont pu se présenter à cette foire.Le secrétaire général de la CEA, Libérât Mpfumukeko, a remercié les commerçants qui étaient venus exposer leurs produits et leur a demandé de les  mettre en ligne pour que les clients puissent les voir facilement. Les autorités provenant de différents pays qui font partie de la CEA ont remercié le gouvernement du Burundi en général et les organisateurs de cette foire en particulier pour avoir accordé cette chance aux  artistes de la CEA pour exposer ce qu’ils font. Ils ont aussi remercié tout le monde qui est venu soutenir les artistes.Le représentant de la Chambre de commerce demande qu’il soit mis en place une banque d’épargne et de crédit qui va permettre aux artistes de la CEA de se développer davantage.
Olivier Nishirimbere

 
Ouvrir