Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PL4Y INTERNATIONAL> Clôture de la formation pour les enseignants de Kanyosha

Vingt-quatre enseignants et trois staffs du centre olympafrica formés aux valeurs de l’olympisme

 

IMG 4204 SuiteLa formation, qui a duré cinq jours était axée sur les trois valeurs de l’olympisme que sont l’excellence, l’amitié et le respect. Les enseignants ont été formés à la playdagogie, l’utilisation des programmes éducatifs basés sur des activités socio-sportives. Selon le chargé des missions de Pl4y international, Alexis Bourges, l’ensemble de leurs projets contribuent à construire une société plus humaine, tolérante et solidaire.

 

La première valeur, qui est l’excellence, consiste à donner le meilleur de soi sur le terrain ou dans la vie. Il ne s’agit pas de gagner, mais surtout de participer et de progresser par rapport à des objectifs que l’on s’est fixés. La valeur de l’amitié conduit à bâtir un monde meilleur et plus paisible grâce au sport, à la solidarité, à l’esprit d’équipe et à la joie. Et dans le respect, il se dégage la volonté de se respecter, respecter les autres et les règles.
Deux jeux ont servi de démonstration afin d’apprécier si les enseignants et les enfants ont compris les trois valeurs de l’olympisme. Le premier était intitulé : Aide ou entrave. Ici les groupes choisissaient de faire une aide ou une entrave à un groupe qui manquait par exemple une carte pour gagner. On fait trois choix : être bienveillant, respectueux ou égoïste. Le deuxième jeu était appelé « des valeurs pour la vie » où un groupe courait autour d’un autre qui faisait le cercle.
Dans son discours, Alexis Bourges a d’abord rappelé que Pl4y international œuvre au Burundi depuis 2008 en mettant en place des programmes éducatifs basés sur des activités socio sportives à destination des enfants et les plus vulnérables en particulier. Les jeux sont déjà diffusés dans les écoles, a-t-il dit, où les enseignants poursuivent les activités et, à cette date, trois mille enfants sont bénéficiaires.
La formation des animateurs de pl4y international à ces jeux permettra une diffusion large de ces valeurs et un vrai impact auprès des enfants. Il n’a pas manqué de remercier le soutien de l’Unicef avec Paris 2024 et le partenariat du Comité national olympique (CNO) du Burundi et de l’Olympafrica.

Les valeurs olympiques sont constructives

La présidente du Comité national olympique du Burundi, Lydia Nsekera, qui a rehaussé de sa présence lesdites cérémonies, a souligné que c’est très important que les valeurs olympiques soient enseignées aux enfants. Elle a encouragé les enseignants, qui, en plus des cours de français, mathématique et autres, apprennent de temps en temps aux élèves les valeurs olympiques car elles sont constructives.
Lydia Nsekera a promis, au nom du CNO du Burundi, de faire le possible pour que le terrain et les pistes du centre olympafrica soient réhabilités pour l’émergence des nouveaux athlètes de haut niveau.

Les trois valeurs olympiques sont d’une grande importance pour notre société

L’enseignant Salvator Ndayizigiye, au nom des participants, a remercié Pl4y international pour la formation qui mérite, selon lui, un suivi à l’endroit des bénéficiaires et à travers tout le pays. Cette formation, a-t-il souligné, va beaucoup aider dans l’encadrement de notre jeunesse.
De son côté, le directeur communal de l’enseignement de Kayosha, Claver Ndikuriyo, a beaucoup apprécié la playdagogie qui est une méthodologie qui enseigne les valeurs de paix et de solidarité à travers les jeux. Ces valeurs, a-t-il poursuivi, contribueront au changement de comportements de nos enfants.

Kazadi Mwilambwe

 

ACBAB> Les résultats de la 15e journée

L’équipe d’Urunani s’envole vers le trophée

 

IMG 1522Pendant le week-end du 17 au 18 juin 2017, le championnat de l’Association des clubs de basket-ball amateurs de Bujumbura (ACBAB) s’est poursuivi dans le cadre de la 15e et avant dernière journée. Urunani s’est de nouveau imposé devant Mutanga United (51 contre 46) et Kern s’est incliné face à Gymkhana par 53 à 58. Au terme de cette journée, Urunani s’envole tranquillement vers le titre.

 

Tout au début du match, Urunani a essayé de montrer qu’elle est décidée pour gagner le match. Les joueurs d’Urunani voulaient se venger contre Mutanga car le match aller avait était gagné par Mutanga United. Dans les deux premiers quarts temps, Urunani se tenait toujours devant. A la mi-temps le score était de 25 contre 20.
Gymkhana a aussi remporté la victoire contre Kern sur le même score que Mutanga United contre Urunani (58-53). C’était aussi un très bon match car toutes les équipes jouaient avec beaucoup de combativité. Pour les trois premiers quarts temps, l’équipe de Kern menait le match, mais les choses ont changé dans les cinq dernières minutes.
Le classement met toujours en tête de liste l’équipe d’Urunani, Gymkhana en deuxième place, New Stars en troisième et Mutanga United en quatrième place. L’équipe de Kern vient en cinquième position, Muzinga en sixième, Ambassadors en septième et enfin Dynamo. L’équipe de Dynamo ne se présente plus aux matchs.

Victoire éclatante de Berco Stars

Le championnat féminin s’est aussi poursuivi ce week-end. Les équipes de Rumuri et Berco Stars ont joué deux matchs d’affilée Berco a remporté deux victoires éclatantes. Berco a gagné sur le score respectif de 101-19 samedi le 17 juin et 131-29 dimanche le 18 juin.
Aaron Kagabo, l’entraîneur d’Urunani, a fait savoir qu’il est très heureux de gagner le match contre l’équipe de Mutanga United parce que c’était un deuxième match de revanche après celui qu’ils avaient joué contre New Stars. Ce sont ces deux équipes qui étaient parvenues à gagner les matchs de la phase allé contre Urunani. Il a ajouté que pour arriver à ces deux victoires, ils ont fait beaucoup d’entraînements et ses joueurs ont suivi les recommandations qu’il leur donne.
Olivier Nishirimbere

 

FFB > Ligue B, le classement définitif de la saison 2016-2017

Les Jeunes athletics et Delta star sont promus en ligue A, la saison prochaine

 

Les matches comptants pour la 14e et dernière journée du championnat national de la ligue B ont été joués le mercredi 14 juin 2017. Les Jeunes athletics, vainqueur contre Volontaires, 4-2, confirme sa montée en première division et Delta star, qui a arraché un nul face à Rumonge city, 1-1, est également promu en ligue A.

 

Pour la ligue A dont le championnat 2016-2017 a été clôturé depuis le 21 mai 2017, ce sont les équipes de Muzinga, Magara et Rusizi qui vont descendre dans la division inférieure alors que pour la ligue B, les Jeunes athletics et Delta star ont gagné leurs places pour la première division. La troisième équipe qui va monter en ligue A, sera connue après le match de barrage entre les deux deuxièmes, à savoir BS Dynamik et Flambeau du centre.
Revenons sur les résultats de cette 14e et dernière journée au cours de laquelle la formation de Jeunes athletics est allé battre Volontaires sur le score de 4 buts à 2 et termine le championnat en première place avec 30 points devant BS Dynamik (26 pts), vainqueur des Eléphants de Bubanza, 3-0. Standard s’est difficilement imposé, 1-0, devant Rukinzo et match nul, 3-3, entre Flamengo et Espoir
Dans le groupe B, Delta star avait seulement besoin d’un petit point au cours de cette dernière journée pour être promu en ligue A. C’est ce qu’il a obtenu au stade Ivyizigiro de Rumonge face à Rumonge city (1-1). Il termine premier de son groupe avec 26 points, devant Flambeau du centre (25 pts), vainqueur par forfait devant les Crocos de Rumonge qui n’a pas fait le déplacement de Gitega.
Pour les autres matchs du groupe B, Mosso sugar a corrigé Santé sport, sur le score de 7 buts à 1, victoire également de Kayanza united devant Unité (3-2).
Ils sont promus en ligue A, les équipes des Jeunes athletics et Delta star. La troisième équipe sera connue après le barrage entre BS Dynamik et Flambeau du centre. Entre temps, les équipes de Flamengo et Santé sport sont reléguées en troisième division.

Le classement définitif

Groupe A : 1er Les Jeunes athletics (30 pts), 2e BS Dynamik (26 pts), 3e Standard (23 pts), 4e Espoir (20 pts), 5e Les Eléphants (19 pts), 6e Volontaires (14 pts), 7e Rukinzo (14 pts) et 8e Flamengo (11 pts).
Groupe B : 1er Delta star (26 pts), 2e Flambeau du centre (25 pts), 3e Kayanza united (23 pts), 4e Moso sugar (22 pts), 5e Les Crocos (16 pts), 6e Rumonge city (15 pts), 7e Unité (14 pts) et Santé sport (10 pts).

Kazadi Mwilambwe

 

LIGUE DE DIAMANT > Les résultats de la compétition d’Olso en Norvège

Francine Niyonsaba occupe toujours la deuxième place après Caster Semanya

 

francineLa Ligue de diamant est une série annuelle de rencontres sur piste et de terrain tenues à partir de 2010, en commençant par la Ligue Diamante IAAF 2010 [1]. Elle a été conçue pour remplacer la Golden league, qui a eu lieu chaque année depuis 1998. Notre célèbre athlète Francine Niyonsaba y participe toujours et remporte une bonne place.

 

Alors que la Golden League a été formée pour accroître le profil des compétitions sportives européennes de premier plan, l'objectif de la Ligue de diamant est de « renforcer l'attrait mondial de l'athlétisme en sortant d'Europe pour la première fois». [1] En plus de la Golden league d'origine Membres (à l'exception de Berlin) et d'autres réunions européennes traditionnelles, la série comprend des événements en Chine, au Qatar, au Maroc et aux États-Unis. La loi de la plus forte encore: sur 800 m la Sud-africaine Caster Semanya a devancé une nouvelle fois, en 1 min 57 sec 59/100, la Burundaise Francine Niyonsaba (1:58.18) et la Kenyane Margaret Wambui (1:59.17). Soit le même ordre que le podium des JO 2016. Après ses victoires à Doha et à Eugene, le mois dernier, Caster Semanya va vouloir consolider sa place de leader de cette course, en s’alignant sur les 800 m.
Invaincue depuis 2015 sur cette distance, elle fera face à Francine Niyonsaba du Burundi et aux Kenyanes Margaret Wambui et Eunice Sum. Elles s’affichent comme les favorites et possèdent toutes un temps de référence sous les 2 minutes. La femme la plus rapide dans le monde va essayer de pulvériser son record qui est de 1 : 56, 61. Francine Niyonsaba la seconde toujours lorsqu’on court ensemble. Elle nécessite beaucoup d’entraînements pour pouvoir l’éliminer.

André De Grasse vainqueur du 100 m, alerte pour Jimmy Vicaut

Le 100 m du meeting Ligue de diamant d'Oslo a été remporté jeudi par Andre De Grasse (10''01). Favori annoncé, Jimmy Vicaut a dû couper son effort avant la ligne, visiblement blessé.
Parmi les huit athlètes au départ du 100 m, jeudi à Oslo, un seul était déjà passé sous les dix secondes cette saison : Jimmy Vicaut (9''97 à Dijon). Mais le Français, auteur d'un bon départ, n'a pas réussi à finir sa course : à 20 mètres de la ligne, le sprinteur a dû stopper son effort, visiblement touché aux ischio-jambiers. En l'absence des Jamaïquains et des Américains, c'est Andre De Grasse qui en a profité pour s'imposer en 10''01, juste devant Chijindu Ujah (10''02) et Ben Youssef Meité (10''03), Adam Gemili échouant au pied du podium (10''13).
Le sprinter français souffre d'une « douleur à l'ischio-jambier » et passera une IRM vendredi, a annoncé son agent Kevin Hautcoeur à l'AFP. « On ne va pas se mentir. Il y a quelque chose. Cela peut être un claquage, une déchirure », a ajouté l'agent.
De Grasse a devancé sur le fil le Britannique Chinjidu Ujah (10.02), vainqueur il y a une semaine du 100 m de Rome, et l'Ivoirien Ben Youssef Meité (10.03).
« C'est mon record de la saison. J'espère que cela va continuer à Stockholm (dimanche) et que là-bas je pourrai réaliser mon premier moins de 10 secondes de la saison avant les sélections canadiennes », a souligné De Grasse, adoubé aux Jeux par la légende Usain Bolt.
Le Suédois Daniel Stähl a battu les meilleurs discoboles du monde avec un jet à 68,06 m, précédant le Jamaïquain Fedrick Dacres (67,10). Dans le concours féminin, la Croate Sandra Perkovic, invaincue depuis les Mondiaux 2015, a fait respecter la hiérarchie avec 66,79 m.
Source : Internet
Olivier Nishirimbere

 
Ouvrir