Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Province de Ngozi> Le Chef de l’Etat au stade Urukundo de Buye

Il a assisté à deux matchs dont les joueurs ont montré un bon spectacle

 

DSC 0097Au  cours de sa visite en province de Ngozi, le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, a assisté, dans l’après midi de vendredi 1er novembre 2019, à deux matchs de football, qui se sont déroulés au stade Urukundo de Buye en commune Mwumba.   

 

Le premier match assisté par le chef de l’Etat a opposé l’équipe du lycée de Buye à l’équipe de l’école Fondation des patriotes se trouvant à Masanganzira en commune dans Kiremba de la province de Ngozi. Dès la première minute, l’équipe du lycée de Buye a dominé le match et la première mi-temps s’est terminée sur le score de 4 buts à un en faveur du Lycée de Buye. Au retour des vestiaires, l’équipe de l’école Fondation des patriotes a renversé la situation marquant coup sur coup 7 buts. Le score final a été de 7 buts à 4 en faveur de l’école Fondation des patriotes.Le premier match assisté par le chef de l’Etat a opposé l’équipe du lycée de Buye à l’équipe de l’école Fondation des patriotes se trouvant à Masanganzira en commune dans Kiremba de la province de Ngozi. Dès la première minute, l’équipe du lycée de Buye a dominé le match et la première mi-temps s’est terminée sur le score de 4 buts à un en faveur du Lycée de Buye. Au retour des vestiaires, l’équipe de l’école Fondation des patriotes a renversé la situation marquant coup sur coup 7 buts. Le score final a été de 7 buts à 4 en faveur de l’école Fondation des patriotes.Le second match a opposé l’équipe Halleluya Fc à celle de Rukinzo du nord. Il s’est soldé sur un score de quatre buts à un en faveur de l’équipe Halleluya FC qui a dominé le match dès le début jusqu’à la fin. 

Astère Nduwamungu

 

Province de Ngozi> Visite des champs moderne sur la colline Rutanga par le Chef de l’Etat

Il s’agissait de se rendre compte de l’état des lieux des différentes cultures

 

DSC 0006En visite en province de Ngozi, la famille présidentielle a effectué, le samedi 2 novembre 2019, une visite dans la complexe agro-pastoral se trouvant sur la colline Rutanga, zone Ngoma de la commune Gashikanwa. Elle a profité de l’occasion pour assister à une séance d’entrainement de rallye organisée par l’académie le Messager.   

 

La visite effectuée dans ce complexe agro-pastoral avait pout but de se rendre compte de l’état des lieux des cultures variées qui y sont cultivées. Ce complexe champ est constitué de vastes et multiples champs des différentes variétés des cultures vivrières et des sites d’élevage de vaches, de moutons, de chèvres et de porcs. La famille présidentielle s’est également rendue dans la vallée de Vyegwa, de la commune Mwumba, pour assister à l’entrainement des voitures de rallye et motos à quatre roues mené par des pilotes de l’académie le Messager. Vous saurez que cette académie, comprenant des disciplines sportives variées, a été initiée par le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza.Le président de la République a clôturé la journée en assistant au match amical de football, au stade Urukundo de Buye, entre   l’équipe Halleluya FC et l’équipe des Commerçants de Ngozi. Il s’est terminé sur un score de quatre buts à deux en faveur de l’équipe Halleluya FC. Ce match a eu lieu après celui qui a opposé l’équipe Mamba vert de la province de Karusi à l’équipe Shalom de Ngozi. Il a été remporté par l’équipe de Karusi sur un score de quatre buts à un. 

Astère Nduwamungu

 

Culte dominical> Participation à la prière organisée par l’Eglise Faith miracle center par le Premier vice-président de la République

«La prière a une force qui surmonte toutes les difficultés»

 

DSC06315Le Premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo, a participé à une prière organisée par l’Eglise Faith miracle church center, le dimanche 3 novembre 2019 à l’hôtel Source du Nil. Il appelle les chrétiens à prier avec un cœur ouvert car la prière a une force incontournable dans notre vie.  

 

Le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, s’est associé aux chrétiens de Faith miracle center dans la prière de dimanche 3 novembre 2019. Dans son message aux  chrétiens, Gaston Sindimwo a souligné la puissance de la force. Pour lui, il y a plusieurs forces, mais il y a une force qui s’exerce grâce à la prière. «Quand on dort, cette force te protège, et tu te lèves le matin à une heure donnée grâce à elle. Il faut noter que certains ont dormi et ne se sont pas réveillés», a dit M. Sindimwo. Il invite donc les chrétiens à remarquer cette puissance de la force de la prière.  En effet, la prière délivre les gens, fait traverser les situations difficiles. Il appelle les chrétiens à changer de comportement grâce à cette puissance. Selon lui, nous avons traversé des forces de lumière, mais il y a aussi des forces des ténèbres. Les Burundais ont connu des forces de ténèbres pendant plusieurs années. On a divisé la société, dénommant certains les Hutu, d’autres les Tutsi et d’autres les Twa. Cela a occasionné plusieurs pertes en vies humaines. « Aujourd’hui, nous voulons nous ôter ces forces des ténèbres pour entrer dans les force de la lumière » a dit M. Sindimwo. 

Se préparer aux élections avec les esprits apaisés

M.Sindimwo ajoute que les Burundais veulent sortir des ténèbres qui les ont depuis longtemps ligotés les bras, la force nuisible, la force de l’ethnisme, les divisions dans les partis politiques… . il faut comprendre que l’on est pareil, et donc accueillir ensemble la lumière de Dieu. Il reconnaît que si le pays est ce qu’il est aujourd’hui, c’est grâce à la prière. En cette période où  nous nous acheminons vers les élections, Le Premier vice-président de la République souligne que les forces nuisibles se déclarent le plus souvent pendant des moments pareils.   Il demande ainsi à tous les Burundais à être tranquille, comprendre que tout le monde ne peut pas être élu président ou député. On ne doit donc pas enregistrer des pertes en vies humaines pour des choses impossibles. Il indique que les hommes d’Eglise ont un grand rôle à jouer pour allumer la lumière et sortir des ténèbres. 

Alfred Nimbona

 

Eglise du Rocher de Buye> Participation du couple présidentiel au culte dominical du dimanche 3 novembre 2019

Les Burundais sont invités à marcher dans la droiture de Dieu

 

DSC 0128La famille présidentielle s’est jointe, le dimanche 3 novembre 2019, aux chrétiens de l’Eglise du Rocher de Buye en commune Mwumba de la province de Ngozi, dans le culte dominical. Prédicateur du jour, le président de la République, Pierre Nkurunziza, a invité les Burundais à marcher dans la droiture de Dieu Tout Puissant, en ce mois de novembre. 

 

Le culte a été marqué par des chants de louange à Dieu Tout Puissant et une prédication du chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza. Il était basé sur la parole de Dieu se trouvant dans Ezéchiel, chapitre 36 du 1er au 11e verset et celle se trouvant dans Zacharie, chapitre 8 du 18e au  19e verset. Il a indiqué que,  par la bouche du prophète, Dieu a rassuré son peuple qu’il le ramènera au pays d’origine de leurs ancêtres et  qu’il le comblera  de toutes ses bénédictions. Compte tenu de ce que les Burundais ont vécu ces dernières années, les mensonges, les faux rapports, etc, le chef de l’Etat a fait une similitude de cette parole  aux promesses de Dieu envers les Burundais. « Comme notre Seigneur l’a fait pour les Israélites, il fera de même pour  les Burundais et rétablira la dignité et le bonheur du Burundi », a ajouté le chef de l’Etat. Il a ainsi demandé à Dieu d’aider les Burundais et de leur faire comprendre ces paroles se trouvant dans ces chapitres. 

C’est évident que Dieu a tenu ses promesses pour le Burundi »

Revenant sur les promesses de Dieu envers le peuple burundais, il a rappelé que le Burundi est dans la troisième année de l’accomplissement de ces dernières. Selon lui, toutes ces promesses montrent que Dieu veille sur le Burundi et qu’il est avec le peuple burundais. « Nous sommes dans la période de Dieu d’où nous devons nous réjouir de sa présence dans notre pays ». Il a ainsi demandé aux Burundais de comprendre ces temps  où Dieu est en train de traduire en acte  les promesses faites à leur nation. « A travers les signes de prospérité qui s’observent actuellement au Burundi, c’est évident que le Dieu Tout Puissant a tenu ses promesses». Le chef de l’Etat a ainsi invité les Burundais à prendre conscience et à réfléchir sur les bonnes choses que Dieu ne cesse d’accorder au Burundi. « Les différentes infrastructures, les entreprises, les églises, etc, le fait que les chefs de collines, les administrateurs, les ministres, les députés, plus encore un chef d’Etat, prêchent la parole de Dieu, cela n’a pas été ainsi dans les années antérieures et ce n’est pas le fait d’un hasard, c’est parce que Dieu est avec les Burundais ». 

« Dieu change les momentsde tristesse en bonheur »

D’après le chef de l’Etat, même si beaucoup de gens ont dit du mal sur le Burundi, les Burundais vivent dans la période de Dieu. « Ceux qui ont dit du mal ou ont souhaité une malédiction au Burundi seront surpris et seront couverts de honte car Dieu est avec les Burundais et ne cesse pas d’accomplir ses promesses. Il faut savoir que nous avons un Dieu qui change les choses; un Dieu qui change les moments de tristesses en bonheur ».  Il a tranquillisé les Burundais en leur indiquant que le Dieu Tout Puissant est avec eux et qu’ils vont bientôt voir la puissance de sa main. «Dieu va changer les malédiction contre le Burundi en bénédictions ». Il a terminé en faisant appel aux Burundais à se préparer à terminer cette année et à passer les fêtes de fin d’année dans l’allégresse et la droiture émanant de Dieu. 

Astère Nduwamungu

 
Ouvrir