Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTERE EN CHARGE DE LA COMMUNICATION> Présentation du bilan semestriel, exercice 2019-2020

Le taux de réalisation s’évalue à 96%

000aqszaLe ministère de la Communication et des médias a présenté au public, le jeudi 30 janvier 2020, le bilan semestriel des réalisations des activités de juillet à décembre 2019 pour l’exercice 2019-2020. Selon le ministre de tutelle Frédéric Nahimana, les activités qui étaient prévues au cours du premier semestre ont été réalisées de façon satisfaisante. Le taux de réalisation est de 96%. Ces activités ont été réalisées par l’administration centrale de ce ministère ainsi que ses départements sous tutelle.


M. Nahimana a fait savoir que  son ministère a réalisé de façon satisfaisante les activités qu’il s’était fixées au cours du premier semestre 2019-2020. Il a précisé que le taux de réalisation s’évalue à 96%. Parmi les grandes réalisations, il a cité, la préparation des élections de 2020, la vulgarisation et la mise œuvre du Plan national de développement (PND), l’élaboration de la Stratégie nationale de communication pour le développement en appui au PND et la contribution à la mise en œuvre du programme national de reboisement « EWE BURUNDI URAMBAYE».M. Nahimana a indiqué que le ministère de la Communication doit jouer un rôle important dans la préparation des élections pacifiques, transparentes, libres et apaisées de 2020, notamment par l’éducation citoyenne de la population à travers des programmes, des émissions diffusées dans les médias et dans les journaux écrits. « Cela se fait surtout pendant la période pré-électorale.», a-t-il précisé. M. Nahimana a ajouté que la couverture médiatique des élections en synergie, que ça soit à la radio, à la télévision ou et dans les journaux même ceux en ligne est l’un des objectifs que le ministère de la Communication et des médias s’est donné dans son plan d’action annuel. Parmi les activités concrètes réalisées, M.Nahimana a cité par exemple une la réunion qui a regroupé les hauts cadres et cadres du ministère ; celle de représentants de la Commission électorale nationale indépendante(Ceni), du Conseil national de la communication(CNC) et les responsables des médias ; l’un atelier de formation des responsables des médias et des porte-parole des institutions politiques sur la communication, avant, pendant et après les élections tenu à Ngozi et la production de plusieurs articles et émissions sur les élections. Un comité de pilotage chargé de la préparation et de la coordination de la synergie a été mis en place.

D’autres activités ont été également réalisées

M.Nahimana a fait savoir que dans la mise en œuvre du PND 2018-2027, des ateliers de renforcement des capacités et de formation envers les responsables des médias, les porte parole et les journalistes ont été menées. Et de multiples articles et émissions ont été diffusés dans les médias publics. Il a fait savoir aussi que grâce au protocole de partenariat qui existe entre le Search for common ground et ce ministère, des panels et émissions à caractère public ont été organisés sur la communication économique et la mise en œuvre du PND. Il a signalé qu’une étude sur l’état des lieux de la communication pour le développement au Burundi a été faite et validées.M. Nahimana a fait savoir que le ministère en charge de la communication étant transversal, les activités faites par les institutions publiques et les commissions spécialisées ont été couvertes. Dans le cadre du programme « EWE BURUNDI URAMBAYE », il a indiqué que son ministère n’a pas croisé les bras. Il a signalé la participation à 2 travaux communautaires en commune Nyabiraba en date du 12 août  et 4 septembre 2019 et la production des articles et émissions dans les médias publics sur ce programme.Le ministre Frédéric Nahimana a terminé en informant que pour le deuxième semestre, le ministère va surtout s’atteler à la couverture médiatique du processus électoral de 2020, sans oublier d’autres activités qui sont inscrites dans le plan d’action de ce ministère.

Julien Nzambimana

 

PROVINCE DE RUYIGI> Moralisation de la société

Le chef de l’Etat invite la population à éviter de retomber dans les erreurs du passé

000asezrDans sa poursuite de la campagne de moralisation de la société burundaise, le président de la République, Pierre Nkurunziza a animé, le 30 janvier 2020, une séance de moralisation de la population en commune Gisuru de la province de Ruyigi. Il l’a invitée à laisser un héritage meilleur à la génération future. En marge de cette séance, il a aussi effectué une visite à l’école Ephphatha de la même commune.


Au cours de cette campagne, une séance de moralisation s’est également tenue à hui-clos à l’endroit des élus, des administratifs et des natifs de la province de Ruyigi.
Les Burundais ont réalisé des progrès dans plusieurs domainesLe porte-parole du chef de l’Etat, Jean-Claude Karerwa Ndenzako a indiqué que la séance a débuté par deux présentations préliminaires des conseillers du chef de l’Etat. Ce dernier a, à son tour laissé entendre que l’évaluation faite par rapport à cette campagne de moralisation  a prouvé que les Burundais ont réalisé des progrès significatifs dans plusieurs domaines qui ont eu un impact sur le développement du pays a affirmé le président de la République. Selon le chef de l’Etat, tout cela a été réalisé grâce aux efforts consentis par la campagne de moralisation.Selon M. Karerwa, le président de la République a rappelé que l’objectif primordial de cette campagne est de faire des Burundais un peuple intelligent qui sait bien que la source de l’intelligence est Dieu le Créateur de l’humanité et, par conséquent, lui donner une place de choix. Ainsi, les Burundais doivent marcher sur les traces des ancêtres qui ont placé Dieu en avant, ce Dieu Providence qui a toujours veillé sur le peuple burundais.Le chef de l’Etat a aussi invité les Burundais en général et la population de Ruyigi en particulier à tout faire pour éviter que l’histoire du passé ne se répète. Pour ce faire, tout le monde doit éviter de retomber dans les erreurs du passé en fournissant beaucoup d’efforts pour léguer un beau pays à la génération qui va prendre la relève dans l’avenir. Son invitation au peuple burundais est aussi de veiller à laisser un héritage meilleur à la génération future.Pour terminer, le président Nkurunziza a fait un plaidoyer très ardent sur l’éducation. Il a invité tout un chacun à consentir beaucoup d’efforts à l’éducation des enfants. Selon lui, il est inconcevable qu’une centaine de médecins spécialistes restent en Europe au moment où il y a un manque criant de médecins spécialistes au Burundi. Pour lui, cela est dû au manque d’éducation qui met en avant l’amour de la Patrie. Il a demandé aux parents d’être patriotes eux-mêmes et d’essayer de transmettre ces valeurs de patriotisme à leurs enfants pour que la génération future puisse prendre la relève de l’actuelle en assurant un meilleur avenir au peuple burundais.A la fin de la séance, la population de Ruyigi a octroyé au chef de l’Etat cinq vaches, cinq moutons et des vivres. Il importe de signaler que cette séance de moralisation est la première organisée par le chef de l’Etat en 2020.Pierre Nkurunziza s’est aussi rendu sur la colline Nyambongo de la commune Gisuru où il a visité l’école primaire Ephphatha, une école des sourds-muets qui est sous la responsabilité de la Communauté des églises Emmanuel. Les responsables de cette école lui ont offert une vache et sept moutons.

Eric Mbazumutima

 

Cour suprême > Prestation de serment

Rose Nkorerimana a juré de respecter la Constitution et les autres lois

0000azserbLe président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, a assisté, le mercredi 29 janvier 2020, à la prestation de serment d’un des membres de la Cour suprême, Mme Rose Nkorerimana. Elle a prêté serment seule parce que le Sénat du Burundi avait rejeté sa candidature  suite à des informations qui avaient été fournies par des justiciables dans un dossier  au moment où elle était président de la Cour d’appel de la commune urbaine de Ntahangwa en mairie de Bujumbura. 


La Bible dans la main droite et la main gauche tenant les drapeaux de la République du Burundi et de l’unité nationale, Mme Rose Nkorerimana  a juré devant Dieu de respecter la Constitution et les lois de la République, de se comporter avec probité, dignité, loyauté et d’être respectueuse des droits de toutes les parties et du secret professionnel. A la question de savoir pourquoi Mme Nkorerimana a prêté serment seule alors que les autres membres de la Cour suprême avaient prêté serment au mois de novembre 2019,  la ministre de la Justice, de la protection civique  et garde des sceaux, Aimée Laurentine Kanyana a fait savoir que c’est parce que le Sénat avait rejeté sa candidature suite à des informations qui avaient été fournies par des justiciables dans un dossier  au moment où elle était présidente de la Cour d’appel de la commune urbaine de Ntahangwa en mairie de Bujumbura. «Nous avons alors été obligées de mener des enquêtes pour vérifier si Rose Nkorerimana était responsable des problèmes qui avaient été soulevés dans ce dossier ». Selon la ministre Kanyana, les enquêtes ont montré qu’elle n’était pas membre du siège qui a pris la décision contestée par ces justiciables. « Raison pour laquelle le Sénat a dû réhabiliter ce juge, d’où sa prestation de serment». 

Astère Nduwamungu

 

MAIRIE DE BUJUMBURA> Accueil du candidat du parti CNDD-FDD aux présidentielles de 2020

Le Général major Evariste Ndayishimiye a été accueilli  dans la joie et l’allegresse

0000aqzaqzaqAprès son élection par le Congrès des membres du parti CNDD-FDD (Bagumyabanga), comme leur candidat à la prochaine présidentielle de 2020, qui s’est tenu dans la province de Gitega, capitale politique du Burundi, le dimanche 26 janvier 2020, le Général major Evariste Ndayishimiye, a regagné Bujumbura, le mardi 28 janvier 2020 en début d’après-midi.

Une foule  composée par les membres du parti CNDD-FDD ainsi que la population des zones et quartiers environants de Kamenge, étaient venus saluer et féliciter le candidat du parti CNDD-FDD. A son arrivée, l’ambiance était de fête : des chansons, des drapeaux du parti, des danses, et des klaxons des motards attiraient plus d’une personne. Ils ne se sont même pas souciés de la pluie. D’ailleurs, les uns disaient que cette pluie était un signe de bénédiction.Après les salutations, ensemble avec les Bagumyabanga, le Général major Evariste Ndayishimiye a marché à partir de l’entrée de la mairie de Bujumburajusqu’au rond point «Gare du Nord» et après, le cortège s’est dirigé vers la permanence nationale du parti CNDD-FFD, en passant par les zones Kamenge et Ngagara. Le candidat Evariste Ndayishimiye a, ensuite, pris le chemin qui l’a conduit à son domicile dans le quartier Carama et les Bagumyabanga sont restés quelques minutes, au rond point des Nations unies pour continuer à manifester leur joie par des danses, avant de reprendre le chemin de retour. Il faut noter que l’accueil avait été organisé par la mairie de Bujumbura.

Kazadi MWILAMBWE

 
Ouvrir