Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTERE DE LA SANTE > Remise de don par World vision

Il est d’une valeur de 6 700 184 dollars américains

 

Le ministère de la Santé publique et de lutte contre le sida a reçu, le lundi 26 janvier 2015, un don constitué de médicaments et matériel médicaux de la part de World vision international Burundi. Cet appui vient contribuer à l’amélioration de la santé des communautés burundaises.

 

DSC 1841Selon Dr Sabine Ntakarutimana, ministre de la Santé publique et de lutte contre le sida, World vision international Burundi vient d’octroyer à son ministère un don constitué de 45 chaises dentaires, 4 320 boîtes d’albendanzole 400mg, 4 800 boîtes de fer sulfate 200mg, 34 000 boîtes d’amoxicilline 250mg et 18 boîtes d’acide folique 5mg. Celui-ci a une valeur de 6 700 184 dollars américains.
Dr Ntakarutimana a remercié World vision pour son appui constant aux efforts du pays. Ces derniers, a-t-elle ajouté, visent à assurer le bien être de la population burundaise.
Elle a également indiqué que ce don vient soutenir le programme du ministère d’offrir des services de qualité et accessibles à tout le monde avec comme but ultime l’atteinte des objectifs du millénaires pour le développement par la réduction de la morbidité et de la mortalité infantile et maternelle.

Renforcer le partenariat entre Word vision et le gouvernement du Burundi

D’après la ministre de la santé, cet appui vient aussi renforcer le partenariat de cette organisation avec le gouvernement du Burundi dans le cadre de sa politique de santé visant à contribuer à l’amélioration de la santé des communautés.
Elle a profité de l’occasion pour demander à World vision international Burundi de continuer à soutenir le ministère notamment en matière de renforcement des capacités de son personnel, particulièrement des districts sanitaires bénéficiaires de ces chaises dentaires. Cela dans le but que ce matériel puisse contribuer efficacement à l’amélioration de la santé de la population burundaise.
Albert Siminyu, représentant légal de World vision au Burundi a promis de continuer à s’investir dans le secteur de la santé et dans d’autres domaines.
Signalons que World vision contribue dans la lutte contre les maladies transmissibles, la construction des infrastructures sanitaires dans différents coins du pays. Il vient aussi de mettre en place des projets de prise en charge communautaire de certaines maladies.

BENIGNE GAHIMBARE

 

ROUTES> Défectuosité du tronçon Chanic- Hôtel Club du Lac

Les risques d’accident sont grands

 

Les travaux de reconstruction de la Chaussée d’Uvira avaient commencé. Mais aujourd’hui, ils sont suspendus. Cette route se trouve dans un état déplorable étant donné qu’elle est pleine de nids de poule ne permettant pas aux véhicules de rouler facilement. Les risques d’accident sont grands parce que les véhicules font beaucoup de zigzags.

 

DSC07956L’état du tronçon Chanic - Hôtel Club du Lac Tanganyika laisse à désirer. Il s’agit d’une partie de la route nationale N° 4 (RN4) communément appelée Chaussée d’Uvira. Cette dernière est aujourd’hui pleine de nids de poule à telle enseigne qu’elle donne du fil à retordre aux conducteurs de véhicules. Le quotidien « Le Renouveau l’a observé, le lundi 26 janvier 2015, lors de son passage à cet endroit.
Quand on quitte le rond point Chanic, le stress des conducteurs de véhicules commence à cause de la défectuosité de cette partie de la Chaussée d’Uvira. Certaines parties de la chaussée sont dépourvues de goudron pendant que d’autres sont remplies de trous indescriptibles. Les véhicules sont obligés de ralentir à presque 20 km/h. En outre, ils font des zigzags à tel point que les risques d’accident sont grands.

Les travaux de reconstruction de cette route devraient reprendre sans tarder

Il n’y a pas très longtemps que les travaux de reconstruction de cette route avaient débuté. On voyait des tracteurs l’agrandir en déposant de la latérite à ses abords. D’autres machines compacter le sol. Aujourd’hui, le constat est que l’entreprise qui avait gagné le marché semble suspendre les travaux. Les raisons restent toujours inconnues.
Une certaine opinion pense que ladite entreprise a été incapable de poursuivre les travaux. Et de faire remarquer que la reconstruction de cette route aurait été confiée à une autre entreprise. Et si cela est vrai, l’on se demande pourquoi la reprise des travaux se fait toujours attendre.
Il est temps de penser à reprendre les travaux de reconstruction de ladite route pour épargner le stress sinon des lamentations de la part des conducteurs des véhicules s’intensifient.
Tous les partenaires concernés par ces travaux sont donc interpellés.

Masta Shabani

 

Ministère de la Santé publique-Ambassade de Belgique> Réceptions d’un don d’équipements informatiques et de véhicules

Leur gestion et utilisation responsable sont exigées

 

Le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida a procédé le vendredi 23 janvier 2015 à la réception d’un don d’équipements informatiques et des véhicules. Ces derniers ont une valeur de 1 723 842 520 FBu. Les orateurs ont tous demandé une gestion et une utilisation responsables de ce don.

 

DSC 2798Après la réception du don, la ministre de la Santé publique et de la lutte contre le sida, Sabine Ntakarutimana a fait savoir que ce don est composé de 305 ordinateurs portables et leurs accessoires, de 185 mini ordinateurs et leurs accessoires ; de 185 équipements d’impression ; de 2 macro ordinateurs serveurs ; de 30 tablettes ; des équipements de câblage et de connexion internet des hôpitaux ; des équipements de protection électrique et d’un véhicule de suivi du projet de maintenance. Ce don est également composé de 6 véhicules destinés aux écoles paramédicales et de 2 ambulances qui seront affectées dans les districts de Muramvya et Kiganda. Elle a précisé que cet appui en équipements informatiques est destiné aux hôpitaux qui ont été choisis pour la phase pilote notamment l’hôpital prince régent Charles ; l’hôpital régional de Ngozi, les hôpitaux de district de Kirundo et de Muramvya.
Dr Ntakarutimana a ajouté que ce don vient renforcer les efforts du gouvernement dans le cadre de sa politique nationale de santé visant à contribuer à l’amélioration de la santé dans le but de l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement.
Elle a profité de l’occasion pour affirmer que cet appui est un témoignage éloquent des relations de coopération agissante qui existent entre le Burundi et la Belgique.
Le conseiller chargé de la coopération au développement à l’ambassade du Royaume de Belgique au Burundi, Dr Martinus Desmet a, quant à lui, apprécié les relations que les deux pays entretiennent. Il a demandé aux usagers de ces matériels d’en faire bon usage.

Rose Mpekerimana

 

MINISANTE>Réception du matériel sanitaire

Pour contribuer à la réponse aux épidémies et catastrophes naturelles

 

Le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida a bénéficié d’un don de la part de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il est composé d’ équipements informatiques, de produits et matériels sanitaires.

 

DSC 1730Dans son allocution, le représentant de l’OMS au Burundi, Babacar Dramé , a fait savoir que le don est subdivisé en deux lots. Le premier lot est constitué de 20 582 moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée d’action ; de 344 salopettes ; de 357 paires de bottes ; de 1 280 litres de délltamétrine et de 946 paires de gants en cuir. Le deuxième lot est composé de 75 tablettes ; de 9 laps tops ; de 7 desk tops ; de 5 onduleurs ; de 2 projecteurs ; de 2 imprimantes ; de 3 scanners et d’une photocopieuse. Tout ce don équivaut à une somme de 197 935 dollars américains . M. Dramé a ajouté que les produits et matériels de protection vont contribuer à la réponse aux épidémies et catastrophes naturelles qui malheureusement ne sont plus un secret. « La dernière étant celle de février 2014 (celle de Gatunguru) qui a emporté une centaine de vies humaines et beaucoup de biens matériels », a rappelé Babacar Dramé.

Les capacités du ministère sont renforcées

A son tour, la ministre de la Santé publique et de la lutte contre le sida, Sabine Ntakarutimana, a remercié l’OMS pour le don octroyé ainsi que pour tous les appuis déjà apportés faits. Cela traduit a-t-elle souligné la volonté de l’OMS à accompagner le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida dans la mise en œuvre de son plan de développement national. Elle a ajouté que l’importance de ce geste est incontestable pour son ministère qui voit ses capacités renforcées pour atteindre les objectifs qui lui ont été assignés. Mme. Ntakarutimana a assuré que le matériel reçu sera utilisé de manière rationnelle et judicieuse.

ESPERANCE NDAYIKENGURUTSE

 
Ouvrir