Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MUNICIPALITE DE BUJUMBURA-UNFPA> Atelier de formation à l’intention des femmes balayeuses

Il portait notamment sur les VBG et la santé reproductive

 

DSC01562La municipalité de Bujumbura, en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), a organisé un atelier de formation à l’intention des femmes balayeuses le mardi 10 avril 2018.  L’objectif de cet atelier était de les inciter à savoir comment se protéger contre les violences basées sur le genre VBG, connaître la santé reproductive  et comment se comporter sur le lieu de travail. 

 

 

Selon le représentant résident de l’UNFPA au Burundi, Richmond Tiemoko, son souhait est que ces femmes balayeuses restent partout protégées contre les violences basées sur le genre. Pour lui, avoir une famille aisée commence par la planification familiale tout en mettant au monde  des enfants qu’elle est capable d’élever.  Dans une famille, il faut que la naissance occasionne une célébration de la joie et non un accident. En collaboration avec la mairie de Bujumbura, M. Tiemoko a fait savoir que l’UNFPA est prêt à appuyer ces femmes balayeuses pour le bien-être dans leurs familles et surtout dans la lutte contre les VBG. Quant au maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa, il a indiqué à la presse que la mairie de Bujumbura avait constaté que ces femmes balayeuses avaient besoin d’une formation pour le maintien de leur bonne santé. L’objectif de cet atelier, a dit M. Mbonimpa, était d’inciter ces femmes balayeuses à se protéger contre les VBG et connaître la santé reproductive. La plupart d’entre elles n’osent pas le dire à haute voix quand elles sont violées par des malfaiteurs.En second lieu, ces femmes balayeuses avaient besoin d’une formation à propos de leur travail de tous les jours de balayer les routes. Ces femmes, a fait savoir M. Mbonimpa, connaissent souvent des accidents liés à la méconduite de certains chauffeurs qui roulent à une vitesse excessive. Elles vont alors apprendre comment se protéger de ces accidents afin qu’elles puissent travailler tranquillement en évitant de perdre leur vie sur le lieu de travail. Les femmes balayeuses sont très importantes pour la mairie de Bujumbura car elles font un travail noble qui permet la visibilité et la salubrité dans la municipalité de Bujumbura, a-t-il conclu.
Martin Karabagega

Ouvrir