Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Voirie urbaine> Avenue Siguvyaye

Sa réhabilitation serait bénéfique pour les automobilistes et les cyclistes

 

La rédaction du quotidien burundais d’informations Le Renouveau a récemment visité l’avenue Siguvyaye situé dans le quartier Mutanga sud de la zone Rohero dans la commune urbaine de Mukaza pour se rendre compte de son état. Celle-ci  nécessite vraiment une réhabilitation. Le passage dans cette route est gêné aussi bien pour les automobilistes que pour les cyclistes.  

 

L’état actuel de l’avenue Siguvyaye devrait préoccuper les autorités compétentes dans le cadre de faciliter la circulation à cet endroit mais aussi pour garder la propreté dans la ville de  Bujumbura. Signalons d’abord que cette route n’est ni pavée ni goudronnée, par contre elle est faite de cailloux. A quelques mètres depuis le Boulevard du 28 Novembre, cette infrastructure publique est beaucoup menacée de défectuosité. Sur certaines parties, les eaux de pluies écroulent les cailloux laissant ainsi des  nids-de-poule au milieu de la route,  ce qui gêne le passage pour les automobilistes. Ceux-ci  sont obligés de zigzaguer pour se frayer le chemin. Beaucoup fréquentée par les véhicules à quatre roues et les motos, des accidents peuvent se produire à causes de ces zigzags que font ces derniers. Les conducteurs se lamentent. Rencontré à cet endroit, un conducteur de moto exerçant le métier de transporteur de personnes fait savoir que la réhabilitation de l’Avenue Siguvyaye serait bénéfique pour lui. « A cause de ces nids-de-poule qui jonche cette avenue, je suis gêné quand j’y passe. », dit-il. Celui-ci poursuit en disant que même sa moto subit les conséquences de cette défectuosité et cela le conduit à beaucoup dépenser pour les réparations.  Les mêmes  lamentations se retrouvent aussi chez les conducteurs de véhicules qui sont obligés de relentir la vitesse quand ils arrivent à cet endroit. Ceux-ci  ajoutent  aussi des risques d’endommagement  de leurs véhicules. Cet état des choses interpelle les autorités compétentes  à envisager des travaux de réhabilitation de l’avenue Siguvyaye  comme ils le font pour les autres avenues de la municipalité. Cela permettrait de redonner à la ville de Bujumbura sa beauté d’antan.  Un ouf de soulagement se produirait aussi pour les automobilistes et les cyclistes utilisant cette avenue.  
ERIC SABUMUKAMA

Ouvrir