Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Santé> Dépistage du diabète

Cette maladie triple le risque de développer la tuberculose

 

DSCO2024Le ministère de la Santé et de la lutte contre le Sida a organisé à partir de lundi, 2 avril jusqu’au jeudi  5 avril 2018, une campagne de dépistage du diabète dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose. 

 

Cette campagne de dépistage se déroule dans différents districts sanitaires de la municipalité de Bujumbura. Le quotidien « Le Renouveau »  s’est rendu au service « Yezu Mwiza » de l’Association des Pères jésuites du Burundi pour s’enquérir de la situation. Dans un entretien avec Dr Blaise Nunu, responsable du volet médical, il a fait savoir que le dépistage est gratuit. Les portes sont ouvertes à toutes les catégories de gens, c'est-à-dire les enfants comme les adultes. Normalement, il y a des patients qui sont suivis par le service « Yezu Mwiza », mais il y a d’autres patients libres qui viennent pour le dépistage. Pour les gens dont le dépistage du diabète est positif, le service         « Yezu Mwiza » les prend en charge ou ils sont référés dans d’autres formations sanitaires de leur choix. Le service « Yezu Mwiza » fait aussi la prise en charge communautaire. Elle collabore avec les médiateurs de santé dans la communauté et ces derniers avec les pairs éducateurs qui sont en contact direct avec la population. Concernant l’association du diabète et de la tuberculose, Dr Nunu a indiqué que le diabète triple le risque de développer la tuberculose. Le diabète est une sorte d’immunodépression. Il expose une personne à développer la tuberculose.Les patients qui sont normalement pris en charge par le service « Yezu Mwiza » ainsi que d’autres patients ont répondu à l’appel. Rachel Ndacayisaba est l’une des patientes prises en charge par le service  « Yezu  Mwiza ». Elle était venue faire soigner son enfant et a profité de l’occasion pour faire le dépistage du diabète. Mme Ndacayisaba a indiqué que le médecin lui a dit que les résultats sont bons mais qu’il serait mieux de réduire la consommation des produits sucrés. Cette interlocutrice a lancé un appel à toute autre personne de faire le dépistage du diabète afin de savoir le comportement responsable à adopter.
Lucie Ngoyagoye

Ouvrir