Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PACSC > Atelier de validation de la stratégie genre dans la filière café

L’implication des femmes et des jeunes dans la filière café s’avère nécessaire

 

DSC 0574Le Projet d’appui à la compétitivité du secteur café (PACSC), a organisé le mardi 3 avril 2018 un atelier de validation de la stratégie genre dans la filière café. Le document montre que l’implication des femmes et des jeunes s’avère nécessaire dans la filière café. 

 

Dans son mot de circonstance, le coordonnateur du PACSC, Evariste Ngayempore, a fait savoir que le Projet d’appui à la compétitivité du secteur café accorde une importance particulière aux femmes et aux jeunes à travers l’élaboration d’une stratégie d’égalité des sexes et de la jeunesse avec l’objectif de renforcer le rôle des femmes et des jeunes tout au long de la chaîne de valeur, de la production à la transformation jusqu’à la commercialisation, à travers la facilitation de leur accès aux actifs, à la formation et à l’emploi.Il a indiqué que les participants à cet atelier sont conviés pour valider le document de stratégie genre en qualité d’acteurs de la filière café pour apprécier la teneur du travail déjà accompli à la lumière de la nécessité d’accorder une place particulière aux femmes et aux jeunes dans le secteur.M. Ngayempore a aussi rappelé que les participants ont un grand rôle à jouer dans l’orientation des interventions de prise en compte de la dimension genre et de l’inclusion sociale dans les interventions du PACSC au sein de toute la filière. Pour ce faire, il les interpelle à donner leurs contributions afin que le document sur la stratégie genre dans la filière café soit validé.A propos du document parlant de la stratégie genre dans la filière café, la consultante Anne-Marie Bihirabake a fait savoir que l’enquête a été faite dans les provinces de Ngozi, Kirundo, Muyinga, Karusi, Kayanza et Gitega. Elle a fait savoir que le secteur café est d’une importance stratégique pour l’économie nationale. La forte implication des femmes dans la production du café n’a pas suivi dans tous les maillons de la chaîne de valeur. Elle a indiqué que les femmes burundaises participent dans l’entretien et la production du café. Mais, leur participation s’arrête à l’étape du transport du café à l’usine.Mme Bihirabake a enfin dit qu’une fois validé, le document sur la stratégie genre dans la filière café vient pour résoudre ces défis.   

Rose Mpekerimana

Ouvrir