Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Uniproba> Communiqué de presse du 8 mars 2018

Sa position par rapport à la célébration de la Journée de la femme

 

DSC04115A l’occasion de la célébration de la fête de la femme, la vice-représentante de l’association Unissons-nous pour la promotion des Batwa, Imelde Sabushimike, a publié un communiqué de presse sur la position de cette association en rapport avec cette fête. Elle apprécie les avancées sur le plan du développement des peuples autochtones mais souhaite plus de soutien et de solidarité.  

 

Selon Imelde Sabushimike, l’Uniproba apprécie les initiatives du gouvernement dans la promotion de la femme et sa participation dans la vie du pays. L’Uniproba s’est donc jointe au monde entier dans la célébration de cette journée.  Mme Sabushimike remarque que cette journée arrive au moment où les femmes Batwa vivent dans  une pauvreté sans nom et la discrimination du peuple autochtone, bien que les gens commencent à comprendre la pertinence de cette question.  Elle regrette que la femme mutwa n’ait pas encore senti sa place en tant que femme comme les femmes des autres ethnies au Burundi.  Elle souligne le cas de la succession de la femme où la femme mutwa n’aura  rien, d’autant  que ce peuple n’a pas de terres.  Aussi, dans les 30% de places dans les institutions qui reviennent aux femmes, les Batwa n’y ont pas encore été associé, l’encouragement et le soutien des enfants Batwa pour espérer un avenir meilleur, reste encore un handicap suite à la pauvreté. Mme Sabushimike fustige aussi les violences sexuelles que subissent les femmes batwa pour des croyances ancestrales non fondées.  Elle regrette l’interdiction de fabriquer les pots d’argile pour des raisons de protection de l’environnement alors que c’était leur source de revenus. 

Souhaits de l’Uniproba

A l’occasion de la célébration de la Journée de la femme, l’Uniproba demande que les femmes des autres ethnies au Burundi appuient les femmes batwa et soutiennent l’Uniproba dans sa lutte pour leur promotion.  Les hommes et les frères de ces femment devraient contribuer pour que les femmes batwa se sentent comme des citoyens burundais, tel que le stipule la Constitution du pays.  Les associations œuvrant dans la promotion de la femme devraient elles aussi  soutenir les femmes batwa pour  les aider à s’épanouir comme les autres en vue de contribuer dans le développement du pays.  L’Uniproba demande au gouvernement de poursuivre son programme de développement du peuple avec un accent particulier sur le peuple batwa laissé en arrière. Elle insiste sur l’octroi des terres et de l’emploi, le soutien des élèves et  l’inclusion des Batwa dans les sphères de prise de décision.  
Alfred Nimbona

Ouvrir