Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Genre> Problèmes rencontrés par les femmes vivant avec handicap

« Au lieu de les gronder, il faudrait les encourager »

 

Les femmes vivant avec handicap font face à différents problèmes. Quand elles veulent s’autonomiser, elles se heurtent au manque de moyens. Pour faire face à ces défis, elles s’organisent en association pour mettre les idées ensemble et échanger sur ce qui peut les aider à s’auto prendre en charge. 

 

Bernadette Nzokira est membre de l’association des femmes vivant avec   handicap « les Vaillantes ». Au cours d’un entretien qu’elle a accordé au quotidien Le Renouveau, elle a fait savoir que les femmes vivant avec handicap font face à beaucoup de problèmes : « Nous utilisons beaucoup de moyens dans notre vie quotidienne. Selon le niveau d’handicap, une femme a besoin soit des chaussures appropriées ou des prothèses pour se déplacer. Au cours de ce déplacement, certaines ont besoin d’une chaise roulante. Cette dernière coûte énormément chère. Quand, nous essayons de faire le petit commerce, nous sommes obligées de chercher une autre personne qui transporte ce que nous allons vendre. Quand elle met au monde, elle doit avoir une fille qui l’aide à transporter cet enfant », a-t-elle mentionné.Mme Nzokira a indiqué que quand elle souhaite s’autonomiser, une femme vivant avec handicap doit chercher un petit métier qui lui procure de l’argent. Lorsqu’elle fait le commerce ambulant, certaines autorités ne leur facilitent pas la tâche. « A cause de notre handicap, nous ne pouvons pas circuler en faisant le commerce ambulant, celles qui le peuvent payent quelqu’un pour transporter leurs produits vers une destination précise. En nous voyant dans cet endroit, certaines gens ne nous comprennent pas. Ils nous disent que nous profitons de notre handicap pour créer du désordre. Des fois, nous sommes obligées de lancer des mots lourds à ces personnes », a-t-elle ajouté.
Il faut encourager les femmes vivant avec  handicap

Notre source profite de l’occasion pour interpeller tout en chacun, qu’au lieu de discriminer ou de lancer des mots injustes envers les femmes vivant avec handicap, il faudrait par contre les encourager en reconnaissant les efforts qu’elles fournissent dans le but de s’autonomiser. Elle a aussi interpellé les femmes leaders qu’il faut montrer leur leadership en plaidant pour cette catégorie de femmes qui font tout pour lutter contre la mendicité.
Rose Mpekerimana

Ouvrir