Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PENURIE> Zone de Gatumba

Il y a un manque criant d’eau potable

 

DSC 0101Les habitants de la zone Gatumba font aujourd’hui face à un  problème d’eau potable. Il faut attendre les heures avancées de la nuit pour puiser de l’eau. C’est pour cette raison que bon nombre de ménages sont obligés d’acheter de l’eau potable à un prix exhorbitant. L’eau de robinet coûte 500 FBu alors que l’eau du lac Tanganyika revient à 400 FBu. Il semblerait que cette pénurie serait liée  à l’existence de  beaucoup de gens  qui habitent actuellement Kajaga et qui ont pour la plupart des robinets.   

 

Une pénurie d’eau s’observe actuellement dans la zone de Gatumba située dans la commune Mutimbuzi, en province de Bujumbura. Le quotidien « Le Renouveau» s’en est rendu compte, le jeudi 8 février 2018, lorsqu’il était de passage dans cette partie du pays. Aujourd’hui, la plupart des ménages de la zone Gatumba dépensent beaucoup d’argent pour obtenir de l’eau dans la mesure où un bidon de 20 litres  coûte entre 400 FBu et 500 FBu. Il existe des ménages qui disposent de robinets mais dont le débit est très faible. Et, dans d’autres ménages, l’eau n’arrive plus purement et  simplement à couler à cause de la distance qui les sépare de la source. Ces ménages sont obligés d’acheter  l’eau potable au même titre que pour ceux qui ne disposent pas de robinets. Les ménages qui disposent des robinets où l’eau coule attendent les heures avancées de la nuit pour puiser. Sinon, ils sont contraints de se réveiller à 4 heures en vue de s’approvisionner en eau. Cette situation se présente également pour les bornes fontaines où les bidons sont rangés suivant l’ordre d’arrivée. Il y a lieu de signaler que les gens qui vendent l’eau dans des bidons  se rendent à Kajaga. Les uns puisent aux robinets pendant que d’autres puisent l’eau du lac Tanganyika. Le coût de l’eau de robinet est de 500 FBu alors que celui de l’eau du lac Tanganyika revient à 400 FBu. Sans oublier que le transport se fait à vélo. Les familles de fortune se rabattent sur l’eau des puits lorsqu’il s’agit de faire  la lessive et le lavage des ustensiles de cuisine. A propos de la cause de cette pénurie d’eau, ilya lieu de penser qu’elle serait liée au fait qu’il existe actuellement beaucoup de gens  qui habitent Kajaga et qui ont pour la plupart des robinets.  

MASTA SHABANI

Ouvrir