Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Journée mondiale de lutte contre le VIH/sida> Atelier média

L’accès à la prévention et à la prise en chargedu VIH/ Sida est un droit à la santé

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le Sida, le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida à travers son programme national de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles ( PNLS/ IST), a organisé le vendredi 24 novembre 2017 un atelier média sous le thème : l’accès à la prévention et à la prise en charge du VIH/ Sida est un droit à la santé.

Le 1er décembre de chaque année, le Burundi se joint aux autres nations du monde pour célébrer la journée mondiale de lutte contre le VIH/ Sida. Dans son mot d’ouverture de l’atelier, le directeur adjoint du PNLS/ IST, Richard Manirakiza a indiqué que le VIH/ Sida constitue un grand problème de santé publique pour toutes les régions de l’Afrique subsaharienne en général et plus particulièrement pour notre pays car la prévalence reste élevée.  Il a précisé que  le présent atelier intervient dans un moment crucial de lutte contre le VIH / Sida car nous sommes dans une phase d’accélération et d’interventions pour atteindre l’objectif de 2020 et arriver à l’élimination du VIH en 2030.  Il a souligné que compte tenu de l’impact de cette maladie sur l’individu, la famille,  la communauté, la nation voir le monde entier,  l’Assemblée général des Nations unies a décidé de créer en 1996, une agence de  coordination au niveau mondial qui est l’Onusida.  « Depuis l’institutionnalisation de la journée mondiale de la lutte contre le VIH/Sida, le Burundi se joint annuellement  à cet effort mondial pour essayer de combattre cette pandémie. Il s’agit donc pour le Burundi d’adhérer à une synergie mondiale dont l’objectif est de galvaniser toutes les forces afin d’arrêter la propagation de ce virus et prendre efficacement en charge les personnes infectées et affectées par le VIH/ Sida », a dit M. Manirakiza. 

Se prévenir contre le VIH/ Sida

Raphaël Nshimirimana, chef de service de renforcement des interventions de prévention et de mobilisation sociale au PNLS/ IST a insisté  sur la fait que  le VIH / Sida constitue toujours un problème de santé publique. «  Si je me réfère par exemple aux nouveaux cas dépistés pour la période de janvier à  juin 2017, sur 786 166 personnes dépistées, 7 710 personnes ont été dépistées séropositives.  Cet effectif est tellement élevé et si rien n’est fait, le VIH / Sida risque de continuer sa propagation », a dit M. Nshimirimana. Il invite la population à se prévenir  et  à ceux qui sont  déjà atteint à prendre les médicaments. 

Nathalie Cirimwami (Stagiaire)

Emelyne Iradukunda

Ouvrir