Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ZONE KAMENGE> Appréciation des autorités administratives sur la protection de la rivière Nyabagere

Un ouf de soulagement pour la population environnante

 

DSC03558Dans un entretien avec le quotidien d’informations Le Renouveau, certaines autorités administratives de la zone Kamenge apprécient beaucoup les travaux de protection des rives de la rivière Nyabagere en cours. Elles indiquent que c’est un ouf de soulagement pour la population environnante, et espèrent qu’après ces travaux de réaménagement, cette rivière ne va plus causer de dégâts. 

 

Les chefs des quartiers Kavumu et Songa de la zone Kamenge en commune urbaine de Ntahangwa apprécient les travaux de protection des rives de la rivière Nyabagere.  Bonaventure Nkeshimana est le chef du quartier Kavumu. Il a rappelé que, ces dernières années, la rivière Nyabagere a causé d’énormes dégâts aux habitations et aux infrastructures environnantes. Il a cité entre autres l’inondation de l’Ecofo Kamenge II, de l’Eglise pentecôte de Kamenge et autres infrastructures environnantes. Ce dernier souligne que ces travaux de réhabilitation viennent répondre aux préoccupations de la population car cette rivière constituait une menace aux habitations et aux infrastructures environnantes. Lors de la protection des rives de cette rivière, les ponts sur les routes traversant cette rivière sont eux aussi, en train d’être réaménagés, ce qui a fait que certaines routes ont été barrées. Pour ce, M. Nkeshimana déplore le fait de réhabiliter concomitamment deux ponts traversant cette rivière en même temps car la circulation est bloquée et l’embouteillage sur les routes de sortie s’observe. Selon lui, il fallait réhabiliter l’un après l’autre. Joseph Burundi, le chef du quartier  Songa de cette même zone, indique que la réhabilitation de cette rivière va contribuer beaucoup dans le développement de cette zone. Il espère qu’après les travaux de réhabilitation, les eaux de ruissellement ne vont plus déborder et causer des dégâts. Concernant les lamentations de la population  que ces travaux perturbent la circulation routière et que certains habitants en souffrent,  M. Burundi tranquillise et la population demande de patienter car ces travaux de protection des rives ne vont pas durer longtemps. Il précise qu’après les travaux, la circulation sera normale comme à l’accoutumée. 

Emelyne Iradukunda

Ouvrir