Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SBC> Les stratégies dans la lutte contre l’hypertension artérielle

Elle encourage un dépistage systématique pour tout le monde

 

DSC03556La Société burundaise de cardiologie appelle toute personne à se faire consulter au moins une fois par an. Elle  conseille également à la population d’adopter un style de vie, des mesures hygiéno-diététiques qui vont permettre non seulement de lutter contre l’hypertension artérielle mais aussi de contrôler d’autres facteurs de risque cardiovasculaire.  

 

Selon Dr Marc Nimburanira, le président de la Société burundaise de cardiologie, dans la lutte contre l’hypertension artérielle la première stratégie est de communiquer, d’informer le personnel de santé sur l’existence de cette maladie ainsi que la prise en charge et la prévention. « Nous allons continuer à informer la population sur les dangers de cette maladie et sensibiliser également la population à faire le dépistage. Toute personne doit se faire consulter au moins une fois par an et nous encourageons les professionnels de santé à faire systématiquement une prise tensionnelle chez tous les patients qui viennent en consultation. Ce serait dommage qu’un patient sorte d’un cabinet de consultation sans qu’une mesure de tension artérielle n’ait été prise parce que c’est une maladie asymptomatique », a dit Dr. Nimburanira.  Il  a ajouté que quand elle est asymptomatique, elle se révèle au stade des complications. « C’est un patient qui vous arrive avec un accident vasculaire cérébral ou dans un état comateux », a insisté Dr. Nimburanira .

Adopter des mesures hygiéno-diététiques 

Dr. Nimburanira  encourage un dépistage systématique pour tout le monde, surtout chez les jeunes, même chez les enfants car il y a des enfants qui peuvent faire de l’hypertension artérielle. Dr. Nimburanira conseille également à la population d’adopter un beau style de vie, des mesures hygiéno-diététiques qui vont permettre non seulement de lutter contre l’hypertension artérielle mais aussi de contrôler d’autres facteurs de risque cardiovasculaire comme le diabète, l’obésité, le cholestérol, sans oublier l’interdiction formelle de fumer.  «  Car le tabac n’apportera rien à l’organisme sauf que c’est un élément nuisible  pour la santé », ajouté Dr. Nimburanira. 

Emélyne Iradukunda

Ouvrir