Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ZONE KAMENGE> La voirie du quartier Gikizi

Son impraticabilité est une évidence

 

IMG 142716A cause de la dégradation énorme, la voirie du quartier Gikizi est impraticable. Sur les axes secondaires, les ponts n’existent plus et l’accès à certains endroits de ce quartier devient difficile.

 

L’un des traits caractéristiques d’un milieu urbain, c’est la voirie bien aménagée, praticable en tout moment. Or, dans certaines zones de la municipalité de Bujumbura, l’on trouve qu’il y’a des endroits totalement inaccessibles à cause de la voirie qui se trouve dans un état hors d’usage. C’est le cas notamment du quartier Gikizi de la zone urbaine de Kamenge, que Le Renouveau a dernièrement visité.
Dans ce quartier qui se situe sur le côté droit du boulevard de l’Unité, entre la Nyabagere et la 10e avenue, l’on est effrayé par l’état des lieux de sa voirie. Seules la 6e et la 8e avenues qui sont pavées, toutes les autres sont en terre. Celles-ci se sont profondément détériorées. Sur ces avenues non pavées, deux véhicules ne peuvent pas se croiser car il ne reste qu’un petit trottoir : dans le quartier Gikizi, les caniveaux se sont transformés en de véritables ravins qui ont excessivement saboté les axes de circulation, tant latéraux que transversaux.
Suite à cette érosion continue, sur les axes secondaires, il est rare de trouver des ponts qui les relient aux axes principaux, car ils ont tous été emportés. Ce qui ne permet pas d’accéder facilement à certains endroits du quartier. Ceci ne permettrait pas non plus une intervention rapide en cas d’accident, d’incendie ou en cas d’urgence médicale.
Suite à l’impraticabilité de certains axes, ceux-ci sont exploités par certains habitants comme des champs de cultures pour les légumes. Malgré que cette culture concourt à l’alimentation de ces habitants, Le Renouveau a constaté que cette mauvaise habitude dégrade davantage cette trame de voirie, déjà en très mauvais état. Et en plus de son état de vétusté, la voirie de ce quartier est transformée par les habitants de Gikizi en dépotoir de saletés.
Pour rendre la circulation aisée dans ce quartier, l’autorité locale (collinaire) du quartier Gikizi devrait profiter des samedi, jours des travaux communautaires pour aménager cette voirie en attendant que les services d’urbanisme ne réaménagent de façon durable ces avenues.

Jean Bosco Nkunzimana

Ouvrir