Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

HYGIENE > La tannerie Sinobu du quartier 9 extension, zone urbaine de Ngagara

Les habitants des environs s’indignent à propos de l’usine

 

IMG 094927Les habitants du quartier 9 extension se trouvant dans la zone urbaine de Ngagara, disent que l’usine des peaux, la Sinobu tannery, constitue une menace pour leur santé à cause de ses pollutions multiformes. Ils demandent que des investigations soient menées pour mieux connaître ses impacts.

 

Cela fait un moment que les habitants des environs de la tannerie Sinobu, une usine des peaux se trouvant dans le quartier 9 extension de la zone urbaine de Ngagara, dans la municipalité de Bujumbura, ont soulevé leur inquiétude. Non seulement, l’usine pollue l’air respiré, mais également elle est aussi responsable de la pollution des eaux d’écoulement.
Très récemment le quotidien burundais d’information Le Renouveau s’est rendu à cet endroit pour constater l’état des lieux et s’est entretenu avec certains habitants. Comme il l’a constaté, la Sinobu Tannery dégage une très nauséabonde odeur qui provient de ces peaux semi-putréfiées, laquelle odeur est sans doute rendue plus piquante par le tannin utilisé pour éviter que ces peaux pourrissent complètement.
Comme nos interlocuteurs l’ont révélé, la pollution de l’air respiré par la Sinobu Tannery constitue un danger pour leur santé. «Nous respirons un air pollué et des conséquences énormes sur nous ne peuvent pas manquer. On sent cette mauvaise odeur jour et nuit et il est très difficile pour certains de pouvoir même manger car la nausée peut être importante », s’est exprime T.S.
D’autres demandent à l’entreprise de tout faire pour réduire cette odeur dans la couche la plus basse de l’atmosphère. « Si les responsables de l’usine pouvaient installer de hautes cheminées afin que cette odeur ne se répande que dans une atmosphère un peu élevée, le joug serait moins lourd », a souhaité J.B.K.
Comme cela a été constaté, une pollution environnementale due à la Sinobu Tannery est certaine. Cette usine, consciente des effets, ne manque pas de répandre sur son aire et le long du caniveau une poudre blanche, peut-être de la chaux, pour désinfecter partiellement l’eau qui sort de son intérieur et coule dans le caniveau. Pourtant, elle devrait avoir à l’intérieur un dispositif pour traiter ces eaux polluées. C’est pourquoi les services compétents en matière d’hygiène, devraient prendre la question en main pour mener des investigations profondes sur les conséquences potentielles que cette usine pourra causer.

Jean Bosco Nkunzimana
(stagiaire)

Ouvrir