Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Ngozi> Mobilisation sociale en faveur de la Semaine santé mère-enfant, 1ère édition 2017

La réussite de ladite semaine exige l’implication de tous

 

 MG 8874Le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida à travers son Programme élargi de vaccination (Pev), a organisé le lundi 12 juin 2017 une journée nationale de mobilisation sociale en faveur de la Semaine santé mère-enfant, 1ère édition 2017. Le thème de la semaine est « Tous ensemble, œuvrons pour améliorer la santé de la mère et de l’enfant ».

 

Dans cette réunion, étaient invités les gouverneurs de province, les médecins provinciaux, les directeurs provinciaux de l’Enseignement, les représentants des confessions religieuses, etc. Dans son discours d’ouverture des activités, la ministre de la Santé publique et de la lutte contre le sida, Josiane Nijimbere, a fait savoir que la Semaine santé mère-enfant est une opportunité d’offrir un paquet d’interventions destinées à améliorer la santé des mères et des enfants. La durée de la Semaine santé mère –enfant 1ère passage sera de 4 jours, c’est-à-dire du 19 au 22 juin. Les activités d’ouverture solennelle se dérouleront en province de Rumonge.
Mme Nijimbere a indiqué que le paquet qui sera offert est constitué de la deuxième dose du vaccin contre le cancer du col de l’utérus chez les jeunes filles de la 3e année et celles de 10 ans non scolarisées ayant déjà reçu une première dose de ce vaccin dans les districts sanitaires pilotes de Rumonge et Ngozi. Il y aura également l’administration de la vitamine A chez les enfants âgés de 6 à 59 mois, le déparasitage à l’albéndazole des femmes enceintes à partir des 2e et 3e trimestres de grossesse, l’introduction dans la vaccination de routine du vaccin combiné anti-rougeoleux anti-rubéoleux aux enfants âgés de 9 mois et la deuxième dose aux enfants de 18 mois, ainsi que la sensibilisation des parents et des tuteurs à l’usage de la moustiquaire imprégnée d’insecticides à longue durée d’action. La vaccination va se dérouler dans les centres de santé, dans les sites éloignés déjà identifiés lors des Semaines santé mère-enfant antérieures ainsi que dans les écoles maternelles, primaires et fondamentales. Il y aura également la collecte du sang à travers tout le pays.
Mme Nijimbere a révélé que la réussite de la Semaine santé mère-enfant exige l’implication de tous. Une forte implication des autorités provinciales, communales, des leaders religieux et communautaires s’avère nécessaire.

Lucie Ngoyagoye

Ouvrir