Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Curage des caniveaux> Recherche des matériaux de construction

L’activité présente un double ou triple avantage

 

DSC04651Dans les quartiers de la ville de Bujumbura, surtout pendant la saison des pluies, il arrive que les caniveaux soient bouchés. Dans ce cas, la population et l’administration se regardent dans les visages pour voir qui doit curer ces caniveaux. La responsabilité est partagée, mais il arrive des cas où le curage procure plutôt des avantages, et , cela devient plutôt des occasions à ne pas rater.

 

Personne n’ignore que la durabilité des infrastructures dépend indéniablement de leur entretien. Mais, le plus souvent nous l’ignorons ou fermons les yeux devant une situation pourtant dangereuse sur ces infrastructures. Prenons le cas du bouchage des caniveaux. Cela entraîne beaucoup de conséquences sur l’infrastructure routière elle-même, sur les maisons, sur l’environnement et surtout sur la santé. Il y avait des travaux de curage organisés et rémunérés, mais à un certain moment, ils se sont arrêtés. Les travaux communautaires se sont révélés efficaces dans ce sens, mais l’intérêt ne semble pas, malheureusement partagé, quand nous savons que les conséquences sont partagées. Mais, il y a un cas qui se présente souvent et qui contribue sur différents plans. Il s’agit précisément des gens qui font le curage pour chercher de l’argent. Vous les trouverez surtout dans des caniveaux qui conduisent les eaux des pluies venues des montagnes. Ces gens ont en fait découvert que ces caniveaux apportent avec les eaux, du sable ou du moellon. Or, ces matériaux sont recherchés par ceux qui ont des projets de construction. Ces gens saisissent donc cette opportunité pour chercher de l’argent. Selon eux, il est aisé que tu travailles sans que l’on soit conduit à payer ceci ou cela, disent-ils. En effet, font-ils remarquer, l’extraction du sable, du moellon et du sable dans les rivières n’est pas autorisée à tout le monde. Et là, tu dois aussi payer de l’argent quand bien même tu serais admis. Mais dans ces caniveaux, personne ne crie derrière, par contre on y voit une bonne action. Certains pensent même que nous travaillons pour le compte de l’administration. Cette activité les aide à gagner de l’argent pour leur survie. Selon eux, il devient aussi facile et moins coûteux pour ceux qui cherchent les matériaux de construction. Et encore plus, cela contribue dans l’entretien des infrastructures routières avec des répercussion sur les conséquences ci-haut citées dans des cas contraires.

Alfred Nimbona

Ouvrir