Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

DESTRUCTIONS> Zone de Bwiza

L’opération de démolition des kiosques en bois a été effective

 

DSC 1222La mesure portant démolition des kiosques et clôtures en bois dans la zone Bwiza a été suivie. Les propriétaires de ces infrastructures ont été obligés de les remplacer tantôt par des murs en briques adobes, tantôt par des bâches.

La mesure prise par l’administration communale de Mukaza portant sur la démolition des kiosques en bois a été effective dans la zone Bwiza. Le quotidien « Le Renouveau» l’a observé, le lundi 8 mai 2017, lorsqu’il a visité ce quartier où cette opération avait commencé avant de se poursuivre dans la zone urbaine de Buyenzi.
Cette mesure a permis de rendre la localité de Bwiza plus propre, d’autant plus que ses rues et ses avenues sont actuellement aérées. Il y a lieu de faire remarquer que cette mesure ne concernait pas seulement les kiosques en bois, mais également des clôtures construites en matériaux locaux comme les roseaux et les branches de palmier hyphaène (de Rukoko). Aujourd’hui la zone Bwiza est salubre indépendamment des ordures qui jonchent certaines avenues.
Le moins que l’on puisse souhaiter est que cette mesure puisse s’étendre aux autres zones urbaines de Mukaza comme Nyakabiga. Encore faut-il que cela serve d’exemple aux autorités des autres communes urbaines. Nous faisons allusion aux communes urbaines de Ntahangwa et Muha où il existerait plus de kiosques en bois en plus des clôtures faites de roseaux. Ce qui permettrait de rendre la municipalité de Bujumbura plus assainie d’une manière ou d’une autre.
Remarquons que s’il est vrai que l’opération de démolition des kiosques en bois et des clôtures en roseaux s’est effectuée dans la zone Bwiza, il est aussi vrai qu’il ne manque pas d’exception étant donné qu’il y a ici et là des constructions faites dans ce genre de matériaux locaux.
La population estime que l’opération a été faite dans la précipitation. Elle souhaite qu’il y ait plus de sensibilisation et du temps avant que les pouvoirs publics ne prennent telle ou telle décision pour éviter d’éventuelles lamentations.
Masta Shabani

Ouvrir