Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ENVIRONNEMENT> Les garages implantés dans les quartiers résidentiels


Ils ont des impacts négatifs sur l’Homme et le milieu

 

aaaqfffrgnjk Actuellement, l’on assiste à la prolifération des garages qui s’éparpillent ici et là dans des quartiers résidentiels dans les différentes zones de la ville de Bujumbura. Même si cette attitude va dans le sens des investissements pour le développement du pays, il ne manque pas d’inconvénients à l’endroit de l’Homme et du milieu.

 

 Rares sont les quartiers dans lesquels ne se trouve pas au moins un garage automobile dans la municipalité de Bujumbura. Dans le but de se rendre compte de la fréquence spatiale de ces maisons de réparation des engins à moteur, le quotidien burundais d’information Le Renouveau s’est dernièrement rendu dans la zone Kamenge de la municipalité de Bujumbura. Il a constaté que bon nombre de garages se trouvent implantés au milieu des habitations.
Sauf qu’ils rapportent des revenus à leurs propriétaires, Le Renouveau a constaté que ces garages sont des endroits non préalablement aménagés pour cet effet, ce qui fait qu’ils soient donc sources de pollutions multiformes.
Ces garages constituent une menace à l’Homme et à l’environnement car dans la plupart de ceux-ci, les vidanges des moteurs se font sur le sol. Ces produits pétrochimiques ne devraient pas être répandus sur le sol sans être traités et purifiés. Car ils rendent souvent le sol imperméable et nuisent à la vie dans ces sols qui ne seront pas désormais aérés.
En plus d’imperméabiliser les sols, ils sont aussi la source de la pollution de l’eau car ils déversent tous leurs produits résiduels dans des caniveaux à leurs environs, lesquels sont emportés par les eaux pluviales.
Ils polluent aussi l’air lors de la réparation des moteurs quand ils jettent dans l’air des gaz d’échappement non purifiés car le plus souvent, le système purificateur est enlevé pendant la réparation. L’air y est aussi pollué par les peintures pulvérisées sur les véhicules réparés. Ceci peut avoir des impacts négatifs sur la santé de la population environnante qui va respirer un air malsain.
Ce n’est pas seulement l’environnement qui est touché mais aussi l’homme. La pollution acoustique s’y observe aussi. Si ce ne sont pas des coups de marteau, ce sont des bruits de moteurs. Ces nuisances sonores peuvent avoir des impacts très nocifs pour l’audition.
Jean Bosco Nkunzimana
(stagiaire)

Ouvrir