Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

DEVELOPPEMENT > Curage du grand collecteur de Gatumba


Les officiers militaires s’engagent…

 

aaasdserg Les militaires burundais sont non seulement capables de maintenir la paix et la sécurité dans le pays, mais ils se préoccupent aussi de la vie de tous les jours de la population. Il y a des militaires qui ont investi leurs moyens financiers dans le curage du grand collecteur de Gatumba pendant que d’autres viennent d’apporter une assistance aux malades et aux orphelins.

 

 Les officiers militaires se sont engagés dans le curage du grand canal séparant les quartiers Gaharawe et Muyange II situés dans la zone Gatumba, commune Mutimbuzi en province de Bujumbura. Le quotidien « Le Renouveau » l’a appris des travailleurs qui étaient à l’œuvre et qui sont payés par ces hauts gradés de l’armée dans l’objectif d’épauler l’administration et la population.
Il y a plusieurs mois que ce canal a été bouché par la boue et les déchets de toute sorte. Il fallait à tout prix qu’il ait une intervention d’une forte main d’œuvre pour son curage en investissant beaucoup de moyens financiers. Cela va permettre aux eaux pluvieuses de ruisseler sans causer des inondations dans les milieux environnants.
Il est à remarquer qu’il était devenu difficile pour la population de Gatumba de curer ce grand collecteur compte tenu d’importantes quantités des déchets qui y logent. Cela est d’autant plus vrai que cette population avait tenté de le curer, mais sans succès. C’est pour cette raison qu’elle apprécie l’initiative de ces officiers de l’armée qui ont cherché la main d’œuvre en investissant leurs moyens financiers pour gagner le pari. Ils ont mis les travailleurs en amont et en aval dans le but de se retrouver au milieu avec arrière fond de terminer les travaux dans les délais record.
Il est à signaler que ces travaux rentrent dans le cadre non seulement de développement, mais également de faire comprendre à la population que les militaires peuvent contribuer dans d’autres secteurs en plus du maintien de la paix et de la sécurité. Il y a même eu d’autres militaires qui avaient fait preuve d’acte de charité et d’amour en faveur de certains malades et orphelins. Rappelons qu’il s’agit du deuxième contingent militaire de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca). Il avait à la fois apporté de l’assistance aux malades hospitalisés à l’hôpital Prince Régent Charles et à l’orphelinat de la Sainte Famille de Nazareth de Gitega.
Tout cela montre que nos militaires se préoccupent de la vie quotidienne du pays.

Masta Shabani

Ouvrir