Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Ministère en charge de la santé publique> Réalisations au cours du premier trimestre 2017


Elles s’inscrivent dans la mise en œuvre du plan national de développement sanitaire

 

aaaddert Le ministère de la Santé publique et de lutte contre le sida a présenté le mercredi, 12 avril 2017 le bilan des réalisations du premier trimestre ainsi que les perspectives au cours du deuxième trimestre de l’année 2017

 

 Dans son mot liminaire, Josiane Nijimbere, ministre en charge de la santé publique a fait savoir que les grandes réalisations de son ministère s’inscrivent dans la mise en œuvre du plan national de développement sanitaire dont les priorités sont déclinées dans neuf axes stratégiques.
Le ministère en charge de la santé a organisé la sixième conférence scientifique annuelle sur la santé et l’exhibition commerciale internationale des produits de santé au sein de la Communauté est-africaine. Le ministère a célébré la journée mondiale de lutte contre la lèpre et a inauguré des locaux réhabilités au centre anti tuberculeux de Bujumbura (CATB). Il a également célébré la journée mondiale de lutte contre la tuberculose le 24 mars 2017. Il a fait aussi le dépistage et le traitement gratuits de 1 970 malades tuberculeux.
Mme Nijimbere a indiqué que le ministère en charge de la santé a assuré le contrôle de qualité des médicaments, 27 blots ont déjà été échantillonnés. Il a organisé la campagne de prise en charge de 1 500 patients vulnérables des pathologies ophtalmologiques dont 700 à Bujumbura, 400 à Gitega et 400 à Ngozi. Le ministère a organisé une rencontre transfrontalière entre districts en matière de surveillance des épidémies. Il y a eu gestion de l’épidémie du cholera dans la province sanitaire de Cibitoke à travers le suivi et l’appui dans l’installation du centre de traitement du choléra Rugombo répondant aux normes.

Le ministère poursuit l’enquête démographique et de santé édition 2016

Mme Nijimbere a révélé que le ministère a élaboré le plan de riposte pour lutter contre l’épidémie du paludisme avec un budget total de 41 763 909 dollars américain. Sur ce budget, le gouvernement du Burundi et les partenaires se sont prononcés pour un financement du plan de riposte à hauteur de 4 068 386 dollars américain. Le ministre a entrepris également une pulvérisation intra domiciliaire dans la province sanitaire de Muyinga plus précisément dans le district sanitaire de Gashoho et Muyinga. Le ministère a rendu disponible le sang de qualité à travers la collecte de 26 586 poches de sang et distribution de 23 172 poches de sang. Il poursuit l’enquête démographique et de santé édition 2016.
Mme Nijimbere a également fait savoir que son ministère a organisé des visites d’inspections dans quinze pharmacies de détail et deux de gros. Une inspection normative pour 26 centres optiques et dont 17 ont été fermés pour non-conformité. On a également inspecté 21 centre de santé dont 4 ont également été fermés pour non-conformité. On a organisé des visites d’inspection dans 14 écoles paramédicales privées et toutes ces écoles ont reçu des lettres de mise en demeure pour pouvoir se conformer aux normes. La plupart de ces écoles se situent en mairie de Bujumbura. Elles ont eu le temps de mettre en œuvre les recommandations formulées par le ministère en charge de santé. Si ces écoles ne remplissent pas les normes, elles seront fermées avant l’ouverture de la rentrée scolaire 2017-2018.

Quels sont les perspectives d’avenir ?

Mme Nijimbere a fait savoir que le ministère va sensibiliser des groupes spécifiques sur la planification familiale et les dividendes démographiques à travers les réunions et la consultation foraine. Il y aura le suivi des activités des agents de santé communautaire et des techniciens de promotion de la santé impliqués dans la distribution à base communautaire des contraceptifs. Le ministère va diffuser des messages de sensibilisation à travers différents canaux de communication entre autres les bulletins, les spots, les synergies des média sur la planification familiale.
Mme Nijimbere a indiqué qu’il y aura la distribution de masse des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action dans tout le pays. Le ministère va valider et diffuser le nouveau manuel d’accréditation des structures sanitaires. Il va également poursuivre les processus de commande des médicaments pour éviter les ruptures de stock. Le ministère en charge de la santé va organiser une campagne de vaccination de masse avec le nouveau vaccin combiné anti rougeoleux-rubéoleux prévue au mois de mai.
Lucie Ngoyagoye

Ouvrir