Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Province de Cibitoke> Descente de la Croix-Rouge du Burundi

Elle se réjouit des résultats de ses actions dans la lutte contre le choléra

 

DSC 0415La Croix-Rouge du Burundi a effectué une descente en province de Cibitoke pour s’enquérir de la situation et des résultats de ses actions de lutte contre le choléra dans cette province, le jeudi 8 février 2017. Le dernier cas de choléra a été enregistré le 12 janvier, signe que la maladie a été éradiquée. On a également visité un des ménages modèles en commune Rugombo. La Croix-Rouge et la population sont satisfaites de l’état actuel des choses.

 

La Croix-Rouge intervient dans beaucoup de situations qui nécessitent surtout un geste humanitaire. Au cours de la descente en province de Cibitoke, Vénérand Nzigamasabo de la Croix rouge a révélé que le programme d’épuration de l’eau du lac Dogodogo et l’approvisionnement de la localité de Mparambo en commune Rugombo en eau transformée ont été dictés par la déclaration de l’épidémie de choléra. Bien que cette opération soit énormément coûteuse, selon Nzigamasabo, la Croix-Rouge est satisfaite des résultats obtenus. En effet, dit le secrétaire provincial de la Croix-Rouge, Simon Nindorera, le dernier cas de choléra a été signalé le 12 janvier 2017. M. Nzigamasabo indique que quatre cent cinquante mille litres d’eau sont distribués à la population de la commune Rugombo chaque jour en plus du tank qui est au centre de traitement du choléra. Cela permet, selon lui, de garantir le minimum d’approvisionnement en eau potable et de réduire sensiblement l’apparition de nouveaux cas de choléra dans les zones les plus affectées. Les bénéficiaires de cette eau produite au lac Dogodogo sont satisfaits de cette action. En effet, disent-ils, ils avaient beaucoup de difficultés à trouver de l’eau.

Contribution dans le changement de comportement

Au cours de cette descente, la Croix-Rouge a également visité le ménage modèle de Mparambo. Selon Augustin Nimpaye et son épouse Emeline Bavumiragiye, c’est grâce aux sensibilisations menées par la Croix rouge qu’ils sont parvenus à mettre en œuvre les pratiques d’un ménage modèle jusqu’à être qualifiés ainsi. Ils disent qu’ils vont contribuer dans la sensibilisation de leurs voisins en vue de les amener à changer de comportement pour devenir modèles. Le ménage modèle suppose avoir une maison semi-durable, faire la propreté, une bonne alimentation, bien utiliser l’eau à boire, utiliser le moustiquaire, avoir les connaissances sur le VIH-sida, avoir les connaissances sur la planification familiale et la vaccination des enfants et des mères enceintes, scolariser les enfants en âge scolaire, connaître les premiers secours et enfin pouvoir résoudre pacifiquement les conflits.
Alfred Nimbona

Ouvrir