Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ECOFO GIHOSHA> Face aux immondices

Agissons avant qu’il ne soit trop tard !

 

DSC 112Les ordures jetées derrière les locaux de l’école fondamentale Gihosha peuvent avoir des impacts négatifs sur la santé des élèves, des autorités administratives ainsi que du voisinage. Cela s’observe au moment où, des initiatives privées permettent de collecter les ordures ménagers moyennant une petite contribution de la part de la collectivité.

 

Derrière cette école se trouvent des immondices contenant différentes matières. Les élèves, les enseignants et les autorités scolaires, sont exposés au danger lié à ces immondices jetées derrière leurs salles de classe. Ils peuvent être attaqués par certaines maladies dues au manque d’hygiène, des maladies pulmonaires dues à l’inspiration de l’air pollué. Selon les informations recueillies sur place, certains déchets sont jetés par les élèves eux-mêmes pendant que d’autres proviennent des ménages environnants.
Avec le temps ils se décomposent, ce qui ne faut pas oublier est qu’il y a ceux qui ne se décomposent, pas, notamment les sachets en plastique. Quand la pluie tombe, il y a des odeurs nauséabondes qui peuvent causer des maladies. On peut s’imaginer comment ces gens osent jeter ces déchets là alors que leurs propres enfants, leurs voisins ou mêmes les enfants de leurs familles sont exposés. Est-ce que, c’est par manque de conscience ou par ignorance que ces déchets sont jetés derrière l’école ? Ou encore faut-il parler de manque des dépotoirs dans ce quartier? Ou c’est le manque de moyens ? Si tel est le cas, il sied de se demander comment cela est possible dans un quartier habité par des gens supposées aisées.
Sur cette école, il y a des écoliers en bas âge, ceux-ci sont comme des anges, ils ne comprennent rien. Pendant la récréation, ils manipulent ces déchets, puis achètent aux commerçants ambulants de quoi manger, et mangent sans se laver les mains. La conséquence est qu’ils vont attraper des maladies des mains salles qui sont rapidement contagieuses. Ces enfants vont rentrer dans leurs familles et vont contaminer les voisins et mêmes les autres. Ladite école se trouve en face du bureau de la zone Gihosha et en bas de celle-ci, il y a un arrêt bus. Entendons par-là que beaucoup de gens provenant de différentes communes ou quartiers fréquentent cet endroit. Eux aussi seront contaminés et contamineront les autres. Les autorités habilitées devraient agir avant qu’il ne soit trop tard !
Evelyne Habonimana (stagiaire)

Ouvrir