Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Editorial> Le peuple burundais solidaire avec le peuple chinois dans sa lutte efficace contre le nouveau coronavirus

« L’épidémie  est  un diable. Nous ne le laisserons pas se cacher ». Ces propos qui méritent d’être soulignés à gros traits sont de Xi Jinping président de la Chine nouvelle qui s’exprimait dernièrement à propos du nouveau coronavirus. Le premier responsable chinois recevait au Grand palais du peuple à Beijing, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus qui, à cette occasion, a déclaré que l’OMS soutient fermement toutes les mesures déjà prises par la Chine nouvelle contre l’épidémie, mesures protégeant non seulement le peuple chinois, mais aussi toutes les populations du monde entier. La direction et l’implication personnelles du Président chinois Xi Jinping, a déclaré  le premier responsable de la santé mondiale, témoignent de sa forte capacité de gouvernance.Si, à l’heure qu’il est, le monde est impressionné par l’engagement des plus hautes autorités de la Chine nouvelle et l’efficacité de la mobilisation nationale, c’est grâce notamment au Parti communiste chinois dont le président chinois Xi Jinping est secrétaire général du comité central et qui, en cette qualité, préside inlassablement des réunions  à l’intention des comités du parti pour parler de la prévention et du contrôle du nouveau coronavirus. Il s’agit d’une implication personnelle exemplaire du Premier responsable chinois dans la lutte contre l’épidémie, offrant ainsi au monde un exemple d’exercice du pouvoir hors du commun. Au cours d’une réunion qu’il a présidée vers la fin du mois de janvier 2020, à l’intention du Comité permanent du Bureau politique du comité central du Parti communiste chinois, il déclarait : « La vie est d’une importance capitale.

Lorsqu’une épidémie éclate, un ordre est émis. Il est de notre responsabilité de prévenir et de contrôler cette épidémie ». Il ordonnait  ainsi  aux comités du parti et aux gouvernements à tous les niveaux, de considérer la prévention et le contrôle de l’épidémie du nouveau coronavirus comme priorité absolue dans leur travail quotidien.Très attentif aux mesures prises par la Chine nouvelle dans sa lutte efficace contre l’épidémie, le Burundi figure au premier plan des pays qui saluent et soutiennent fermement ce qui est en train d’être accompli dans le pays de Confucius, sous la haute direction du président Xi Jinping, derrière lequel tout le peuple chinois s’est mobilisé, conscient du fait que la sécurité et la santé des peuples passaient avant tout, et que la prévention et le contrôle de l’épidémie demeurent la priorité des priorités. C’est ainsi que le peuple chinois, aidé en cela par la direction politique et les autorités sanitaires, s’est rapidement et efficacement mis à la tâche en déployant des efforts énormes ayant déjà conduit aux progrès  témoignant de sa capacité à faire face à l’épidémie en y apportant une réponse appropriée, dans son profond attachement à la transparence et à l’aide aux autres pays du monde, dans le cadre d’une coopération de gagnant-gagnant. Quel pays s’autoriserait de ne pas apporter son soutien total à la Chine nouvelle qui, dès l’apparition de l’épidémie, a publié des informations d’une manière ouverte et transparente et identifié l’agent pathogène en un temps record ?Ami sincère de la Chine nouvelle, le Burundi fidèle aux recommandations de ses autorités sanitaires, de celles de l’OMS et aux riches conseils émanant de l’Empire du milieu, ne peut que demeurer solidaire avec le gouvernement et le peuple chinois dans leurs efforts inlassablement et efficacement déployés pour lutter contre l’épidémie qui n’altérera en rien l’excellence des relations d’amitié et de coopération sino-burundaises qui, à l’heure actuelle, se trouvent en haut de l’échelle. C’est dire que rien ne viendra à bout de la détermination des deux peuples chinois et burundais à asseoir leur amitié et leur coopération sur des bases solidement fondées.

Louis Kamwenubusa

Ouvrir