Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MSPLS> Conférence de presse sur la maladie de coronavirus

« Avec l’appui de ses partenaires principalement l’OMS, le Burundi est prêt à faire face à l’épidémie de Coronavirus »

0000 azqeaerEn collaboration avec le représentant de l’OMS au Burundi, le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida (MSPLS), a organisé une conférence de presse sur la maladie de Coronavirus récemment déclarée en République populaire de Chine, le vendredi 31 janvier 2020 à Bujumbura.  Avec l’appui de ses partenaires principalement l’OMS, le Burundi est prêt à faire face à l’épidémie de Coronavirus.


Dans cette conférence de presse, le ministre de la Santé publique et de la lutte contre le Sida Dr Thaddée Ndikumana a indiqué que l’on voulait communiquer à la presse les mesures qui vont être prises par rapport à l’épidémie de Coronavirus qui sévit en Chine. Dans la soirée du jeudi 30 janvier 2020, le Directeur général de l’OMS a lancé un communiqué en signifiant que l’épidémie de Coronavirus qui sévit en Chine est prise comme une urgence mondiale. Tous les pays membres de l’OMS doivent prendre des mesures pour pouvoir protéger la population tout en préservant la communication entre la République populaire de Chine et les pays membres mais aussi en préservant les mouvements des populations. M.Ndikumana a indiqué que les équipements que le pays disposait pour riposter contre la maladie à virus d’Ebola vont servir à faire la prévention contre le Coronavirus. Le pays dispose des appareils qui peuvent mesurer la température à distance et bien d’autres qui sont à l’aéroport et vont aider à faire le screening en rapport avec le Coronavirus.


Les suspects accueillis à l’Aéroport international Melchior Ndadaye passeront 14 jours dans les chambres d’isolement à l’Hôpital prince régent CharlesLa fiche qui était à l’aéroport a été changée pour l’enrichir en ajoutant les signes liés au Coronavirus. Celui qui présente des signes avec une fièvre, une toux et un écoulement nasal et qu’il provient de l’Asie est pris comme suspect, a dit M. Ndikumana. Celui là sera acheminé à l’Hôpital prince régent Charles où sont prévues des chambres d’isolement et restera là pendant 14 jours. Après ce délai l’on fait des investigations en appliquant  un traitement symptomatique. Celui qui présente des signes d’infection respiratoire est pris en charge pour diminuer la température mais aussi le traitement de la pneumonie ou de l’infection respiratoire aiguë.

M. Ndikumana a indiqué qu’après les 14 jours, l’on fera des prélèvements qui seront acheminés en Afrique du Sud.Par rapport aux mesures qui seront prises, M. Ndikumana a signifié qu’il y a des prestataires à l’Aéroport international Melchior Ndadaye à qui l’on doit donner des masques qui font face à ce virus. Ces masques protègent contre les virus qui sont dans l’air ambiant.Par rapport aux voyageurs qui vont en Chine, le ministère en charge de la santé publique va collaborer avec le ministère de la Sécurité publique et l’ambassade de Chine au Burundi pour pouvoir donner des enseignements aux voyageurs. En ce qui est des Chinois qui sont dans la mission consulaire et ceux qui sont suspectés seront isolés pendant 14 jours à l’Hôpital général de Mpanda où les médecins spécialistes chinois vont les prendre en charge. Avec l’appui de ses partenaires principalement l’OMS, le Burundi est prêt à faire face à l’épidémie de Coronavirus. Le Burundi a également la chance du fait qu’il n’y a pas de vols directs qui quittent Bujumbura vers la Chine. Comme nous nous préparons au Burundi, même nos pays voisins comme le Kenya, la Tanzanie, l’Ethiopie et l’Ouganda se préparent», a dit M. Ndikumana. Il a alors interpellé la population burundaise à attacher une grande importance à l’hygiène en l’occurrence au  lavage des mains avec le savon.

Martin  Karabagega

Ouvrir