Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CNTS > Diminution de don de sang

Elle s’observe souvent pendant la période des vacances scolaires

0000aezrtyCes derniers jours, le CNTS (Centre national de transfusion sanguine) a lancé un cri d’alarme disant qu’il y a une diminution de don de sang. Ce constat est remarqué surtout pendant la période des vacances scolaires. Les autorités de ce centre lance un appel à tout un chacun de sauver des vies humaines en donnant le sang.
Dans un entretien accordé au Journal Le Renouveau, le directeur techinique du CNTS, Felicien Nzotungwanayo, a fait savoir que le plan d’action de ce centre prévoit recevoir 1 750 poches de sang par semaine. Ce qui signifie 250 poches de sang par jour.  «Parfois, nous dépassons légerèment cet effectif et dans d’autres cas, nous ne l’atteignons pas», a-t-il mentionné. L’OMS (Organisation mondiale pour la santé) préconise qu’il faut 10 dons de sang par an pour 1 000 habitants. «Comme nous sommes à près de 11 millions d’habitants ici au Burundi, nous devrions collecter 310 dons de sang par jour. Delà, nous aurions une autosuffisance de sang dans notre pays. Ce qui n’ a pas été encore possible», a-t-il indiqué.  Dr Nzotungwanayo a précisé que ces dernier jours, le CNTS a lancé un appel vibrant disant qu’il y a une diminution de don de sang dans les stocks du Centre national et dans les centres régionaux de transfusion sanguine. Les hypothèses peuvent être liées à l’augmentation de la demande qui est supérieure à l’offre. Mais aussi, de la capacité de l’offre qui dépend directement de la production de différents centres. Cette augmentation est parfois due à la période de certaines maladies notamment le paludisme, l’anémie chez les petits enfants et les femmes enceintes, la malnutrition mais aussi les accidents de roulage qui s’observent souvent à la fin de l’année. Une autre hypothèse est que la diminution de sang est aussi remarquée dans la période des vacances. « Normalement, la collecte de sang est souvent facile dans les établissements scolaires, parfois dans les églises, dans les camps militaires mais aussi dans la communauté. Quand les élèves vont en vacances, il nous est difficile de les retrouver ensemble pour faciliter la collecte de sang. Par conséquent, la diminution de sang dans les stocks se remarque », a-t-il signifié.

 Des conditions pour donner le sang

Notre source a rappelé que tout le monde peut donner le sang. Mais, il y a des conditions pour faciliter la collecte de ce sang. Il a fait savoir que le donneur de sang doit être en bonne santé, il ne doit pas être sous traitement, il doit avoir au moins 50 kg, il doit être âgé entre 18 et 65 ans. Il a précisé qu’il y a une spécificité pour les femmes et les filles. «  A celles-ci, la donneur ne doit pas être allaitante, enceinte mais aussi dans les périodes menstruelles. », a-t-il ajouté. Le directeur technique lance à cet effet un appel à tous ceux qui remplissent les conditions ci-haut mentionnées d’aller dans les centres de transfusion les plus proches pour donner du sang afin de sauver des vies humaines. A ceux qui ne sont pas élligibles, il leur demande de mobiliser leur entourage pour aller donner du sang. Il a terminé son propos en rappelant que quand quelqu’un donne le sang, il sauve la vie d’autrui.       

Rose Mpekerimana

Ouvrir