Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISANTE> Réunion du ministre avec les responsables sanitaires provinciaux

Un moment de s’évaluer

 

IMG 11Le ministre de la Santé publique et de la lutte contre le sida, Thaddée Ndikumana,  a réuni le vendredi 9 août 2019, les médecins provinciaux, les chefs de district sanitaire et les médecins directeurs des hôpitaux en plus du staff du niveau central. C’est un moment de s’évaluer concernant les engagements sortis de la  réunion précédente.  

 

Le ministre Thaddée Ndikumana a indiqué que l’objectif de la réunion était d’échanger sur l’état d’avancement puisqu’il y a 6 mois qu’on avait tenu une réunion pareille où certains  engagements avaient été retenus. « Donc c’est un bon moment pour pouvoir nous évaluer et surtout qu’on avait fixé des engagements sur quatre thématiques. D’abord c’était de renforcer les performances en termes des prestations, des engagements tenus par les différents responsables. Nous nous réjouissons que ces engagements ont été honorés à plus de 80%  selon l’évaluation », a dit le ministre. Et d’ajouter que c’était en plus en rapport avec la bonne gouvernance, la  gestion de la chose publique. « Dans les débats, on s’est rendu compte que pas mal de structures de soins travaillent correctement, mais qu’il y a d’autres où on doit encore une fois renforcer la gestion puisque le ministère en charge de la santé publiqué a déjà commandité des audits à travers les hôpitaux et les centres de santé. C’est ainsi  le moment pour faire la restitution et pouvoir corriger les dérapages qu’on a constatés ici et là », a fait remarquer le ministre. Il a fait savoir que c’était aussi pour évaluer la qualité de l’accueil des patients.      « Aujourd’hui nous pouvons nous réjouir parce que la qualité d’accueil a été nettement améliorée surtout après les recommandations du président de la République Pierre Nkurunziza. Nous nous réjouissons aussi que même la mesure qui a été prise sur l’accueil des patients accidentés est actuellement suivie. Donc, nous nous réjouissons que les choses se sont améliorées positivement, mais nous  devons continuer à aller de l’avant », a rassuré le ministre. Et de faire remarquer que  c’est le moment  de fixer d’autres objectifs pour 6 mois prochains, c’est-à-dire qui vont jusqu’à 2020. Encore faut-il bénéficier des témoignages de la population.  Le ministre a également fait savoir que l’autre point était en rapport avec la qualité des données. « Cela montre qu’ensemble, nous pouvons faire avancer la bonne santé de la population », a-t-il conclu. 

Emelyne Iradukunda

Ouvrir