Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Consommation des drogues> Méfaits liés aux drogues

Il est possible grâce à une assistance psychologique et médicale

 

DSC 1048La consommation des drogues a d’énormes conséquences sur la santé de l’individu, de la famille et de la communauté. Pour cela, toute personne est appelé à lutter contre leur usage.

 

Dans un entretien avec Etienne Niyonzima, directeur du Programme national intégré de lutte contre les maladies chroniques non transmissibles (PNILMCNT), il a fait savoir que la consommation des drogues au Burundi est devenue monnaie courante surtout chez les jeunes de 15 à 35 ans. Cette consommation constitue une entrave au développement du pays en général et de la famille en particulier. Dr Niyonzima a indiqué que le problème de drogue au Burundi prend de l’ampleur et se propage dans tout le pays. C’est un problème qui a commencé depuis longtemps et a persisté.

Les effets indésirables de la drogue ?

Dr Niyonzima a fait savoir que les complications de la drogue peuvent être physiques et psychiques. Concernant les troubles physiques, ils sont souvent immédiats. Il se manifeste par des vertiges, des malaises, des nausées, des vomissements, des contractions musculaires, une insomnie, etc. Les drogués ont des troubles de vision, une baisse de vigilance, une perte de mémoire, etc.Concernant les troubles psychiques, Dr Niyonzima a fait savoir que les consommateurs des drogues peuvent avoir une situation d’angoisse, d’étouffement, de confusion, de nervosité, de panique, de phobies, d’hallucination, etc. A court terme, commence  une dépression et à long terme, l’aggravation évolue par une maladie mentale, l’étape suivante c’est le suicide. Dr Niyonzima a fait savoir que le PNILMCNT s’est fixé l’objectif de réduire de 5% la prévalence des consommateurs de drogues d’ici 2023. Il va aussi promouvoir la prévention de la population sur les méfaits liés à la drogue. Le sevrage est possible grâce à une assistance psychologique et médicale. Le meilleur moyen de lutter contre les drogues et d’éviter d’en consommer afin de prévenir l’accoutumance.

Lucie Ngoyagoye

Ouvrir