Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Hygiène > Médicaments traditionnels

Certains sont mal conservés

 

DSC03028Certains médicaments traditionnels sont vendus à l’air libre sans être couverts dans un récipient propre. Cela entraîne des conséquences néfastes sur la santé.  

 

Comme nous l’avons constaté au marché de Jabe sur la façade Est, les médicaments de différentes sortes sont étalés par terre. Ces médicaments sont de plusieurs catégories. Entre autres, les feuilles, les écorces des arbres, les peaux des animaux, etc. Les véhicules ainsi que les gens passent juste à côté tout en laissant de la poussière ainsi que de la fumée sur ces médicaments. En plus de cela, ces médicaments sont étalés tout près d’un caniveau qui conduit l’eau sale, dégageant une mauvaise odeur. Dans un échange avec Thomas Ndimubandi, vendeur de médicaments traditionnels, il a fait savoir que beaucoup de gens pensent que les médicaments traditionnels sont sales alors que ce n’est pas vrai. Il a donné l’exemple des médicaments en écorces qui  sont utilisés en boullissant l’eau. A ce moment, les microbes sont tués avec cette eau. Les médicaments qui se présentent en feuilles sont lavés avant d’être consommés. Peut être les médicaments en poudre qui sont consommés directement peuvent contenir des microbes s’ils sont mal conservés. En ce qui concerne les médicaments en poudre qui sont consommés directement, ils sont conservés dans les sachets mais, la qualité de conservation reste douteuse surtout qu’ils sont exposés au soleil.M. Ndimubandi a fait savoir que beaucoup de gens qui vendent les médicaments traditionnels n’ont pas assez de moyens financiers pour pouvoir louer les boutiques. Ils ont également un problème de moyens pour trouver les emballages appropriés.Les vendeurs de médicaments traditionnels devraient prendre des mesures adéquates afin de vendre les médicaments de bonne qualité avec beaucoup de propreté. S’ils sont consommés sans propreté, ils pourront constituer une source de maladies. L

Lucie Ngoyagoye

Ouvrir