Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MUTUELLES DE SANTE> La valeur ajoutée du suivi des qualités des soins

Elles militent pour que leurs membres reçoivent des prestations de qualité

 

IMG 139L’amélioration de la qualité des soins et de services de santé concerne toutes les formations sanitaires tout en tenant compte du niveau et des services de soins. Cela ressort d’un entretien qu’a  dernièrement accordé, Libère Bukobero, à la rédaction du journal Le Renouveau. Il affirme que les mutuelles de santé militent pour que leurs membres reçoivent des prestations de qualité. 

 

Dans cet entretien, le vice-président de la Plateforme des acteurs des mutuelles de santé au Burundi (Pamusab), Libère Bukobero, a fait savoir que, d’une manière générale,  le suivi de la qualité des soins  est le travail au quotidien voire une mission que se sont donné les mutuelles et les acteurs mutualistes. « On voudrait que les personnes qui sont membres de mutuelles quand ils se rendent au centre de santé ou à l’hôpital reçoivent de prestation de qualité ». Et de réaffirmer encore qu’il s’agit d’un travail habituel qui figure dans leurs missions.Concernant le rapport qui a été fait par les experts et qui fixe les performances à 72% de qualité de soins dans les formations sanitaires conventionnées avec les mutuelles de santé communautaire membres de la Pamusab, M. Bukobero donne son appréciation. Cependant, il souhaiterait que, d’ici deux ou trois ans, on aboutisse à 100%. « De prime abord, notre souci n’est pas d’avoir des centres de santé ou des hôpitaux qui offrent des soins de faible qualité, on voudrait que les formations sanitaires offrent des soins et services de qualité », a-t-il indiqué.Libère Bukobero a également signalé que la plus-value est qu’au terme de ce rapport, on va voir certains critères qu’on doit suivre pour que la qualité des soins et les services offerts aux membres des mutuelles de santé continuent à s’améliorer. « L’enquête est menée, les résultats issus de ce rapport vont être publiés et portés à la connaissance de toutes les formations sanitaires pour s’en servir afin qu’ils soient un guide pour améliorer la qualité des soins ».Il a enfin reconnu qu’il existe des aspects particuliers où il y a encore des manquements, du fait que certains services sont en souffrance, notamment, sur certains aspects liés au personnel et au processus, comme la participation à la prescription des médicaments. 

MOISE NKURUNZIZA

Ouvrir