Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

LATRINES ECOLOGIQUES> Entretien sur ses avantages

La fumure organique et les urines permettent d’augmenter la production agricole

 

IMG 4638Les latrines écologiques (Ecologic sanitation) présentent beaucoup d’avantages. Ces latrines sont construites de façon moderne, ce qui fait que la matière fécale est séparée des urines. Ces dernières sont utilisées dans la fertilisation du sol et permettent d’augmenter la production agricole.  

 

Joséphine Nininahazwe de la colline Korane, commune Giheta dans la province de Gitega parle du changement induit par la construction de cette latrine dans sa famille. Pour elle, ces latrines présentent  beaucoup d’avantages surtout au niveau de la production agricole. Elle a précisé que ces latrines ne dégagent pas d’odeur nauséabonde comme les autres latrines qu’on a l’habitude de voir. On recouvre seulement d'un peu de cendres si des odeurs se font sentir. Et d’ajouter qu’elles privilégient l’hygiène et offrent un confort pour les usagers.  Mme Nininahazwe  a également fait savoir que ces latrines sont construites de façon moderne, ce qui fait que la matière fécale est séparée des urines. « La matière fécale va directement dans une fosse et l’urine va dans un bidon à part.  Quand ce bidon est plein d’urines, je  dois le vider. Un litre d’urines est mélangé avec 9 litres d’eau pour produire de l’urée », a dit Mme Nininahazwe. Elle a ainsi fait remarquer que ces latrines écologiques sont des latrines à deux fosses. « On utilise la première fosse puis lorsqu’elle est pleine, on permute sur l’autre. Pendant qu’on utilise la deuxième fosse, je dois attendre pour que la matière fécale contenue dans  la première fosse se décompose. Après la décomposition, cette matière fécale devient une fumure organique », a-t-elle expliqué. Notre interlocutrice a insisté que depuis qu’elle a commencé à utiliser ces latrines, elle ne débloque plus de l’argent pour acheter de l’engrais chimique. Pour fertiliser le sol, elle utilise les urines et de la fumure organique issue de la décomposition des matières fécales. Et de signaler que ses voisins et amis en profitent aussi. Elle a poursuivi en disant que  ces produits facilitent la croissance  des plantes  et que ces dernières affichent une verdure très appréciable. Ce qui, par conséquent, permet l’augmentation de la production agricole. 

Emelyne Iradukunda

Ouvrir