Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PACSC> Atelier de vulgarisation de l’étude d’impact environnemental et social

Pour identifier et analyser des impacts négatifs et proposer des mesures d’atténuation

 

DSC04007Le projet d’appui à la compétitivité du secteur café (Pacsc)  a organisé, ce vendredi  28 juin 2019 à Ngozi, à l’intention des acteurs de la filière café, un atelier de vulgarisation  de l’étude d’impact environnemental et social.  C’est dans l’objectif d’identifier et d’analyser les impacts environnementaux et sociaux directs, indirects, cumulatifs ou induits et ainsi proposer des mesures de sauvegarde à court, moyen et long termes afin d’améliorer l’environnement.  

 

Ont participé, entre autres, les représentants de l’Arfic, de l’Intercafé, de Cnac- Murima w’Insangi, de  l’Uniproba, les présidents des coopératives et associations de la filière café, etc.Après le mot d’accueil du représentant du gouverneur de la  province de Ngozi, Dieudonné Hiboneye, conseiller principal, le représentant du ministère de l’Environnement, de l’agriculture et de l’élevage, Jérémie Nkinahatemba a prononcé le discours de circonstance. Celui-ci rappelé que le café reste une culture d’une importance capitale dans l’économie du Burundi. «Avec plus de 600 000 familles de caféiculteurs  au niveau national, il fournit 80% des recettes d’exportation en devises et est pourvoyeur d’emplois dans les stations de lavage et d’épluchage  et dans les activités de commercialisation », poursuit-il. Il ajoute  que c’est grâce à son importance que les stratégies et les programmes  que le Burundi a mis en place ces dernières années accordent une grande priorité à cette filière, notamment, en ce qui concerne les actions  de  renouveller de vieilles plantationscaféicoles  et de modernisation  des stations de lavage et ainsi que l’appui à la protection aux organisations des producteurs pour que le café burundais garde sa bonne renommée en qualité et que la production puisse s’accroître .Un exposé sur l’étude d’impact environnemental et social  du Pacsc a été fait par Bernadette Hakizimana,  chargée des questions environnementales  et sociales au sein du projet. Celle-ci a parlé des  objectifs du projet et a évoqué  les enjeux environnementaux et sociaux mais aussi les impacts positifs et négatifs du projet.  Ainsi les participants ont échangé sur  les  propositions des mesures d’atténuation   des impacts évoqués  dans l’exposé. A l’occasion de cet ateilier, un document sur l’«étude d’impact  environnemental et social» a été remis aux participants.

ERIC SABUMUKAMA

Ouvrir