Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Maladie à virus Ebola > Comment se prévenir

Questions des journalistes

 

IMG 211Au cours d’un atelier de formation à l’intention des journalistes,  des questions en rapport avec la prévention contre la maladie à virus Ebola ont été posées au service IEC (Information, éducation et communication) du ministère en charge de la santé. 

 

Au cours de cette formation, certains journalistes ont voulu savoir comment la population peut connaître si une telle personne est affectée par l’Ebola. Ceux qui prestent au service de l’IEC du  ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida ont répondu que la période d’incubation de la maladie à virus Ebola est comprise entre 2 et 21 jours. « Pour ce faire, si une personne présente les signes d’Ebola après ces jours alors qu’elle était en contact avec les gens qui vivent en RDC (République Démocratique du Congo) ou avec ceux qui viennent de ce pays, cette personne doit aller dans les meilleurs délais se faire soigner », ont-ils signalé.D’autres ont constaté qu’il est difficile de se prévenir contre l’Ebola puisque certaines gens qui viennent de la RDC passent par les portes d’entrée officieuses. Ces gens peuvent contaminer les autres puisqu’ils ne sont pas dépistés. De cette inquiétude, il a été dit que les journalistes doivent s’y impliquer pour conscientiser la population qui font des voyages à l’extérieur du pays ou qui viennent au Burundi, qu’il faut passer par les portes d’entrée officielles afin de se faire dépister de la maladie à virus Ebola.Les journalistes sont aussi appelés à sensibiliser les gens à se laver chaque fois les mains afin de se prévenir contre cette maladie mais aussi d’autres maladies liées au manque d’hygiène. Il leur est également demandé à relayer des messages qui informent la population sur les symptômes d’Ebola, comment se prévenir et traiter une personne affectée.Les journalistes ont enfin demandé qu’il y ait une rigueur sur les frontières donnant accès à la RDC puisque certaines gens disent qu’il y a des passagers qui corrompent ceux qui sont chargés du dépistage afin qu’ils passent rapidement sur les frontières sans être dépistés.

Rose Mpekerimana

Ouvrir