Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SEMAINE SANTE MERE-ENFANT> Atelier national de sensibilisation et de mobilisation sociale

Un registre communautaire et de mobilisation sociale a été validé

 

DSC03136Dans le cadre de la célébration de la 9e semaine africaine de vaccination (Sav) couplée à la Semaine santé mère-enfant (SSME)1ère édition, prévue du 18 au 23 juin 2019, le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida à travers son programme élargi de vaccination (Pev), a organisé, le 31 mai 2019, en province de Kirundo, un atelier national de micro planification du dénombrement des enfants de moins de cinq ans et de validation d’un registre communautaire et de mobilisation sociale. 

 

Selon Thaddée Ndikumana, ministre de la Santé publique et de la lutte contre le sida, cet atelier a été organisé à l’intention de tous les intervenants dans la réussite  de la campagne à savoir les gouverneurs de province et les représentants des différentes confessions religieuses dans le but de bien préparer la première édition de la SSME. M. Ndikumana a aussi ajouté qu’ il s’agit également d’une bonne occasion de passer en revue les résultats issus des campagnes de l’année passée afin de pouvoir relever les défis, et mettre en place des bonnes stratégies pour la nouvelle campagne de l’année 2019. « C’est aussi de montrer et de présenter à chaque intervenant son rôle à jouer pour une bonne réussite de cette prochaine campagne de vaccination », a précisé M. Ndikumana.

« Le dénombrement des enfants concernés par le vaccin dans tous les ménages, une des stratégies»

Pour une bonne réussite de cette campagne de vaccination pour l’année 2019, M. Ndikumana a informé que pas mal d’activités ont été prévues au cours de ces deux semaines de préparation de cette campagne.  A cela, il a signalé le dénombrement de tous les enfants concernés par ce vaccin dans les ménages et au niveau de tout le pays ainsi que les réunions de sensibilisation et mobilisation à l’endroit des autorités locales et autres intervenants dans la réussite de la campagne afin que chacun puisse connaître son rôle. « Et surtout l’exigence d’un travail en synergie serait un atout pour bien mener cette campagne. Cela sera une bonne stratégie de pouvoir rattraper tous les enfants du pays qui n’ont pas bien suivi le calendrier vaccinal », a-t-il affirmé.Pour terminer, le ministre en charge de la santé publique a remercié tous les participants  de cet atelier tout en leur demandant de contribuer activement pour que ces  semaines prévues pour les préparatifs  puissent contribuer à avoir de bons résultats.

Avit Ndayiragije

Ouvrir