Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Minisanté> Atelier de formation sur la maladie à virus Ebola

Ceux qui font des voyages à l’extérieur du pays sont appelés à passer par des portes d’entrée officielles pour se faire dépister

 

Le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida avec l’appui de l’Unicef a organisé le vendredi 31 mai 2019 un atelier de formation sur la maladie à virus Ebola. Les intervenants ont précisé qu’Ebola est une maladie hautement contagieuse et mortelle. Ceux qui font des voyages à l’extérieur du pays sont appelés à passer par les portes d’entrée officielles pour se faire dépister de ladite maladie.  

 

Dans ses interventions, le consultant de l’Unicef Jean-Louison Miango a fait savoir que la maladie à virus Ebola désigne une maladie infectieuse virale causée par un virus de la famille des filovirus. Il a indiqué que c’est une maladie tropicale hautement contagieuse, aiguë et grave de la classe des fièvres hémorragies. Souvent non-traitée, elle est souvent mortelle.M. Miango a rappelé que la maladie à virus Ebola est transmise en serrant la main, à travers la salive, en touchant une personne décédée du virus d’Ebola, en touchant au vomi et aux excréments, des relations sexuels, en partageant des ustensiles et de la nourriture mais aussi en touchant les vêtements ou les draps d’une personne affectée. Pour ce faire, a-t-il poursuivi, si vous suspectez une personne atteinte d’Ebola, il faut immédiatement informer les autorités sanitaires ou le responsable de la communauté le plus proche. Il ne faut pas non plus toucher la personne suspecte sans protection, attendez que l’ambulance et le personnel de santé  formé sur cette maladie arrive. Une fois qu’une personne commence à présenter des symptômes, il peut déjà contaminer les autres.  La période d’incubation est entre  2 à 21 jours, généralement elle est de 7 jours.

Comment se protéger contre l’Ebola au Burundi?

Le consultant a fait savoir que maintenant, la maladie à virus Ebola se trouve en RDC (République Démocratique du Congo). « Nous savons que le Burundi est très  frontalier  avec la RDC. Aussi, entre 8 000 et 10 000 Congolais entrent chaque jour au Burundi. De ce fait, les Burundais doivent faire extrêmement attention pour prévenir ladite maladie. M. Miango a fait à cet effet, un clin d’œil à toute la population burundaise qu’il faut dénoncer le plus rapidement possible une personne qui a les signes d’Ebola. Il faut également être conscient de passer par des portes d’entrée officielles pour se faire dépister de ladite maladie.Il a terminé en informant les gens qu’une personne affectée par l’Ebola est prise en charge totalement dans un centre de traitement de cette maladie par le personnel de santé qualifiée en la matière.

Rose Mpekerimana

Ouvrir