Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

12 MAI > Journée internationale de l’infirmier

Les défis rencontrés par les infirmiers dans leur travail quotidien

 

Les infirmiers affirment que leur travail au quotidien exige un dévouement. Cela du fait qu’ils font face à différents défis pendant ce travail. Entre autres, un malentendu entre eux et les malades. Pour ce faire, ils demandent au ministère en charge de la santé de prévoir des fois un encouragement pour eux afin qu’ils soient motivés.

 

Sandrine Nizigama est une infirmière qui travaille à MSF (Médecin sans frontière) Elle a fait savoir que les infirmiers en général font face à beaucoup de problèmes. « Au cours de notre travail au quotidien, les malades peuvent croire que nous les négligeons. Alors que nous, nous sommes en train de travailler sans arrêt pour satisfaire presque tous les malades. Mais, il arrive que nous soyons peu nombreux ; dans ce cas, nous demandons à certains malades de patienter un instant pour recevoir les soins. Comme ils peuvent être gravement malades, ils ne comprennent pas ces explications et commencent à se fâcher contre nous », a-t-elle mentionné.Mme Nizigama a ajouté que des fois, les malades peuvent injurier les infirmiers en les accusant qu’ils les ont négligés. « Or, certaines gens peuvent par exemple venir dans les formations sanitaires alors qu’ils sont déjà dans un état critique. Si par malchance, le malade succombe, les siens peuvent avoir une dent contre l’infirmier qui s’occupait de ce malade en l’accusant soit d’incompétence, soit de négligence. D’autres gens peuvent intimider l’infirmier qui assure la garde quand ils voient que le leur est mort », a-t-elle souligné.
 

« Tout n’est pas rose dans le travail des infirmiers »

Notre source ne nie pas qu’il y a des infirmiers qui ne font pas leur travail correctement. Elle a donné un exemple de ceux qui, au lieu d’accueillir les malades avec politesse, leur répondent méchamment en oubliant qu’ils sont venus se faire soigner.  Mme Nizigama fait un clin d’œil à tous les infirmiers en leur rappelant que leur métier exige un dévouement et amour à leur prochain. Elle demande aux malades de collaborer avec les infirmiers pour comprendre ce qu’ils font afin d’être patients.Elle demande afin au ministère en charge de la santé de prévoir quand il est possible des encouragements destinés aux infirmiers en signe de reconnaissance de leur dur travail.         

ROSE MPEKERIMANA

Ouvrir