Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Saison pluvieuse> Défis rencontrés dans la lutte contre la malaria

Chacun doit fournir des efforts pour une lutte efficace

Pendant la saison pluvieuse, beaucoup de gens se lamentent qu’ils souffrent de la malaria d’une façon inhabituelle. Ils indiquent que les moustiques sont très nombreux pendant cette période. Ils demandent au ministère en charge de la Santé de multiplier les séances de sensibilisation et de donner les médicaments contre ladite maladie pour une lutte efficace. 

 Les gens rencontrés au centre de santé se trouvant dans la zone de Ngagara ont indiqué que depuis janvier de cette année, les gens qui souffrent de la malaria sont nombreux. Ils ont précisé que depuis 18 heures, les moustiques se trouvent partout dans les ménages ainsi qu’aux alentours. « Nous sommes obligés de fermer toutes les portes de la maison de peur d’être piqués par beaucoup de moustiques. Malgré cette prévention, ils trouvent toujours où passer. Par conséquent, si par malheur un des membres de la famille attrape le paludisme, d’autres peuvent aussi l’attraper », ont-ils signalé.  Une fille domestique a quant à elle dit qu’elle a attrapé la malaria juste avant qu’elle ne descende à Bujumbura pour chercher du travail. «Avant, je pensais que c’est parce que je suis nouvelle à Bujumbura et que, par conséquent, les moustiques me visent en premier lieu. Mais, quand je suis allée au centre de santé pour faire le dépistage, j’ai rencontré d’autres personnes qui venaient pour la même cause. J’ai alors réalisé que c’est peut-être la période de la malaria.

Des doléances pour une lutte efficace de la malaria

Nos sources demandent au ministère en charge de la santé de faire souvent la distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticide afin que tout le monde soit servi. Ils  suggèrent de faire aussi un suivi pour vérifier si ces moustiquaires sont utilisées pour la fin voulue. Ils souhaitent, en plus, que les médicaments contre la malaria soient disponibles dans tous les centres de santé afin que ceux qui souffrent de la malaria commencent à les prendre le plus tôt possible. Au moment de la présentation des réalisations du troisième trimestre du ministère en charge de la santé, le ministre a précisé que ce ministère continue les séances de sensibilisation afin que la population utilise correctement les moustiquaires mais aussi pour se rendre auprès des structures de soins dès qu’elle sent les signes de la malaria. Il a également affirmé que les médicaments sont disponibles pour traiter cette maladie.

Rose Mpekerimana       

Ouvrir