Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Groupe sanguin> Problèmes rencontrés par les personnes à rhésus négatif

Elles manquent souvent de sang pour la transfusion

000A205Les personnes qui ont un groupe sanguin à rhésus négatif font face à différents problèmes. Beaucoup sont liés souvent au manque de sang pour la transfusion à cause de leur facteur rhésus.  Ces personnes sont classées parmi les groupes rares. C’est pour cette raison que le ministère en charge de la santé publique fait appel à toute personne en général  et à celle dont le groupe sanguin est rhésus négatif, éligible pour donner du sang, de se présenter dans les centres de transfusion sanguine pour faire cette œuvre charitable pour sauver différentes vies humaines.


Fiona Ndayikeza est une personne qui a un groupe sanguin, rhésus négatif. Elle a fait savoir que les personnes qui ont ce groupe sanguin font face à différents défis. « Quand elles n’ont pas encore besoin de sang pour la transfusion, même les personnes qui ont un groupe sanguin rhésus négatif ne réalisent pas qu’elles peuvent avoir des problèmes plus que les autres. A titre illustratif,j’ai souffert de la malaria quand j’avais 5 ans. J’ai eu de l’anémie. Il m’a été difficile d’être transfusée puisqu’il n’y avait pas eu de sang de rhésus négatif à l’hôpital où j’étais hospitalisée. Le sang m’était arrivé du CNTS (Centre national de transfusion sanguine) au moment où je souffrais beaucoup », a-t-elle précisé.Mme Ndayikeza a déploré que ceux qui se trouvent à l’intérieur du pays peuvent avoir beaucoup de problèmes plus que les autres. Cela parce que, quand les hôpitaux où ils sont hospitalisés n’ont pas de sang testé rhésus négatif, ils doivent faire recours aux centres régionaux de transfusion sanguine alors qu’ils peuvent être implantés loin de ces hôpitaux. Dans ce cas, le malade qui a besoin de sang peut succomber en attendant l’aboutissement de toutes ces démarches.Heureusement, a-t-elle poursuivi, il y a une association de gens qui ont un groupe sanguin, rhésus négatif, qui se sont mis ensemble pour sensibiliser les autres afin qu’ils viennent dans les centres de transfusion pour donner du sang. Elle a profité de l’occasion pour inviter toute personne à être consciente que, quand elle donne du sang, elle sauve des vies humaines qui peuvent en avoir besoin pour la transfusion.

Une association a été créée pour remédier au problème de manque de sang au groupe sanguin rhésus négatif

Le chargé de sensibilisation au don de sang au sein de l’Adus (Association des donneurs universels de sang), Dr Janvier Ndayegamiye, a fait savoir que l’idée qui a motivé  la création de ladite association a été le cas d’un des membres qui était hospitalisé à l’hôpital militaire de Kamenge et qui avait besoin de sang pour la transfusion alors qu’il est de rhésus négatif. Malheureusement, dans les stocks du Centre national de transfusion sanguine, il n’y en avait pas. Les siens ont fait l’alerte dans différents groupes Watsapp. « De là est née l’idée de nous regrouper en association. D’abord dans un groupe watsapp et actuellement en association agréée par le ministère en charge de l’Intérieur», a-t-il signalé. A la question de savoir si cette association a déjà trouvé une solution aux problèmes qu’ont les personnes qui ont un groupe sanguin rhésus négatif, il a d’abord précisé que ladite association est faite de gens qui ont un groupe sanguin 0-. Cela parce que ce dernier peut servir toutes les personnes qui ont besoin de sang pour la transfusion. «C’est pour cette raison que nous nous appelons des donneurs universels. Nous avons déjà réglé plusieurs cas qui avaient besoin de sang pour la transfusion», a-t-il mentionné. Il a informé que dans différents hôpitaux, ils ont des contacts qui servent d’information en cas de besoin de sang pour la transfusion. Si celui-ci arrive, dit-il, et qu’il n’y a pas de sang testé rhésus négatif dans les stoks  des centres de transfusion sanguine, ces contacts se trouvant dans les hôpitaux appellent les responsables d’Adus pour trouver une solution à ce cas. Dr Ndayegamiye affirme qu’actuellement, les membres de ladite association se réjouissent du pas déjà franchi du fait qu’il n’y a personne qui succombe suite au manque de sang. Cependant, déploré-t-il, il peut arriver des cas de problèmes de transfusion suite aux démarches de transfert du sang des centres de transfusion vers les hôpitaux qui en ont besoin. Soit à cause des distances qui séparent ces centres et les hôpitaux, soit parce que ces centres ont fait une collecte alors qu’il y a déjà un cas qui a besoin d’être transfusé. Mais, dans tous les cas, Dr Ndayegamiye se réjouit qu’il y ait une franche collaboration entre Adus, les centres de transfusion sanguine et la population en général.
Les centres de transfusion sanguine ne ménagent aucun effort en don de sang Le directeur technique au sein du CNTS (Centre national de transfusion sanguine), Dr Félicien Nzotungwanayo, a d’abord donné des précisions par rapport aux groupes sanguins. Il a indiqué que le médecin biologiste qui a découvert pour la première fois les groupes sanguins les a classés en quatre groupes. Il y a le groupe A, B, AB et O. Ces groupes sont différenciés par l’existence des antigènes sur la surface du globule rouge. Ces antigènes sont nommés A, B ou AB. Il a indiqué que l’individu est du groupe A s’il possède l’antigène A sur la surface du globule rouge. Il en est de même pour les autres groupes.Cependant, a-t-il poursuivi, il y a des individus qui n’ont pas d’antigènes sur la surface du globule rouge. Ce sont ceux qui ont un rhésus négatif. Ces personnes sont classées parmi les individus des groupes rares. Par conséquent, ils se donnent le sang entre eux seulement. De ce fait, ils peuvent avoir des problèmes de don de sang puisqu’ils sont moins nombreux par rapport à toute la population en général. Mais, la chance est que toutes ces personnes qui sont de groupes rares peuvent bénéficier de sang du groupe 0- puisque ces derniers sont des donneurs universels.

Une mobilisation de don de sang pour pallier le manque de sang est nécessaire 

Dr Nzotungwanayo a fait savoir que pour pallier le manque de sang dans les stocks des centres de transfusion sanguine, ces derniers font souvent des collectes de sang afin qu’ils aient une quantité suffisante de sang. Dans ce cas, les hôpitaux qui ont des cas hospitalisés qui en ont besoin peuvent aller auprès de ces centres pour s’en procurer.Néanmoins, a-t-il dit, puisque les personnes qui ont un groupe sanguin rhésus négatif sont moins nombreux, il arrive que les centres de transfusion manquent le sang testé de ces groupes. Dans ce cas, ils font des arrangements internes. Cela veut dire que, si le CNTS n’a pas de sang de rhésus négatif, il peut fait recours aux centres régionaux de transfusion pour répondre aux besoins de ceux qui ont besoin de ce sang. Il a ajouté qu’une autre stratégie utilisée par le CNTS est qu’il garde les contacts des gens qui sont classés parmi les groupes rares pour les appeler en cas de besoin urgent de sang de rhésus négatif. Cependant, notre source affirme que les défis ne manquent pas pour satisfaire toutes les demandes. « Puisque les personnes qui ont un groupe sanguin rhésus négatif sont moins nombreux, il arrive que nous manquons de sang pour servir toutes les demandes. Mais, les centres de transfusion sanguine ne ménagent aucun effort pour que ces cas arrivent très rarement », a-t-il ajouté. A la question de savoir si ces centres collaborent avec l’Association des donneurs universels pour faciliter le travail de collecte de sang, il a répondu qu’une franche collaboration existe entre les centres de transfusion sanguine et ladite association pour avoir beaucoup de contacts qui peuvent intervenir rapidement en cas de besoin urgent de sang.  Le directeur technique au sein du CNTS lance un appel à toute la population en général d’être consciente que, quand elle donne le sang, elle sauve différentes vies humaines qui en ont besoin. Il fait un clin d’œil à ceux qui ont un groupe sanguin rhésus négatif de se rappeler qu’ils sont classés parmis les groupes rares. De ce fait, ils doivent se mobiliser entre eux pour donner régulièrement du sang afin qu’ils n’en manquent pas en cas de besoin.     

Rose Mpekerimana

Ouvrir