Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PARLE-MOI DOCTEUR> L’hygiène bucco-dentaire

Se brosser les dents après chaque repas

 

DSC06949L’hygiène bucco-dentaire consiste à se brosser les dents après chaque repas surtout avant de dormir. Pour faire une bonne hygiène bucco-dentaire, il faut avoir une brosse à dent mais  également de préférence une dentifrice fluorée. 

 

Dans un entretien que le dentiste Juvénal Muyuku a accordé dernièrement à notre rédaction, il indique que  pour faire une bonne hygiène bucco-dentaire, il faut  se brosser sur toutes les faces d’une dent et insister pour qu’il n’y ait plus d’aliments qui restent entre les deux dents. « Surtout, on a tendance à ne pas mettre la brosse à dent sur les dernières molaires puisqu’ils sont d’accès difficile, il faut vraiment essayer et aller jusqu’à la dernière dent, se brosser partout pour qu’il n’y ait aucune trace d’aliments qui reste dans la cavité buccale », a insisté M.Muyuku. Il a précisé que parmi  les maladies bucco-dentaires, il y a la carie dentaire et les parodontopathies. Et de signaler que les parodontopathies sont des maladies qui attaquent les tissus de soutien de la dent qui sont des gencives et le ligament qui attache la dent à l’os. M. Muyuku a fait remarquer que ce sont les mêmes bactéries qui détruisent systématiquement le tissu de la dent jusqu’à ce que la dent devienne mobile et tombe par après. S’agissant des symptômes des parodontopathies, il a parlé d’une rougeur de la gencive, d’un saignement pendant le brossage, des mobilités dentaires et aussi par la présence de tartre. « Quand on voit sur une dent, des taches noirâtres qui sont dures comme une pierre, difficiles à enlever au simple brossage, il faut alors aller consulter votre dentiste traitant pour faire un traitement dénommé détartrage», a dit M. Muyuku. Il a signalé que les facteurs de risque de ces maladies sont  la consommation du tabac, d’alcool ainsi qu’une mauvaise alimentation. Par mauvaise alimentation, M. Muyuku a voulu dire la consommation du sucre, du sel et des graisses. Il a indiqué qu’il faut les remplacer par une alimentation saine c'est-à-dire les fruits et les légumes. Et d’ajouter que ces facteurs ne sont pas spécifiques aux affections bucco-dentaires mais qu’ils concernent aussi les autres maladies générales comme le cancer, le diabète et l’hypertension artérielle. 

EMELYNE IRADUKUNDA

Ouvrir