Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CROIX-ROUGE> Atelier national sur la révision des abris d’urgence au Burundi

Concrétisation de la compréhension mutuelle de l’urgence

 

DSC01246La Croix-rouge du Burundi, en collaboration avec l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le ministère des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre organise, du 8 au 11 avril 2018, un atelier national sur les abris d’urgence au Burundi. Les représentants du  gouvernement et de la communauté humanitaire font le point sur le type d’abri d’urgence approprié. 

 

L’atelier est organisé dans le cadre de la concrétisation de la compréhension mutuelle de l’urgence qu’il faut accorder à la réflexion qui doit aboutir sur le type d’abri  qu’il faut dans l’urgence, post-urgence et dans le développement. Cela a été dit par le secrétaire général de la Croix-rouge du Burundi, Anselme Katiyunguruza, lors de l’ouverture de l’atelier.D’après M. Katiyunguruza, il y a quelques temps, toute la communauté humanitaire gérée par le gouvernement du Burundi avait convenu sur un format d’habitat qu’il fallait pour la période des urgences. Ce format qui est assez vieux  de 6 ans se révèle de moins en moins conforme aux exigences de l’abri. Suite à ce constat, la Croix-rouge du Burundi, avec l’appui du gouvernement, a initié une réflexion sur le type d’abri qui conviendra pour la période des urgences et post-urgence.A la fin de ces 4 journées de réflexion, a-t-il poursuivi, un certain nombre de recommandations sera soumis à l’autorité gouvernementale. Ces recommandations seront matérialisées en une décision porteuse de type d’abri qu’il faut. « Avec l’ensemble de la communauté humanitaire, nous serons en mesure, d’ici avant la fin de l’année, d’avoir les trois types d’abri ».Le directeur général de la réintégration des sinistrés au ministère des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, Révérien Simbarakiye, a fait savoir que cet atelier offre l’opportunité de discuter sur les convergences des uns et des autres mais qui va mener à un consensus unique qui met en exergue l’habitat décent et durable en faveur de la population vulnérable. Il a également souligné que les propositions issues de cet atelier vont être soumises au ministère des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre pour appropriation.

Eric Mbazumutima

Ouvrir